La Russie bannit toute « propagande » LGBT

La Russie bannit toute « propagande » LGBT

Les députés russes ont adopté ce jeudi 24 novembre des amendements qui élargissent considérablement le champ d’application d’une loi de 2013 interdisant la « propagande » LGBT+, en plein virage conservateur du Kremlin accompagnant son offensive militaire en Ukraine, confirme l’AFP.

Une version augmentée donc du texte promulgué par Vladimir Poutine et qui interdisait déjà de « faire la promotion des relations sexuelles non traditionnelles », mais auprès des mineurs. Et les contrevenants s’exposent désormais à des amendes de quelque 160 000 euros. Ce serait un moyen de « défendre » la Russie contre un assaut des pays occidentaux sur le plan des valeurs.

« Une interdiction de la promotion de la pédophilie et du changement de genre a également été introduite », a déclaré dans un communiqué le chef de la chambre basse du Parlement (Douma), Viatcheslav Volodine, pour « protéger nos enfants et l’avenir de ce pays contre les ténèbres répandues par les Etats-Unis et les pays européens. Nous avons nos propres traditions et valeurs », a-t-il ajouté.

De même, « la vente de biens contenant ces informations » sera désormais proscris et « les films qui en font la promotion ne recevront pas non plus de certificat de distribution ».

Le texte doit être validé par la chambre haute du Parlement, le Conseil de la Fédération, et signé par le président Vladimir Poutine… Une formalité.