La Cour suprême du Costa Rica ordonne la levée de l’interdiction du mariage entre partenaires de même sexe

Suite à la décision de la Cour interaméricaine des droits de l’homme (Cour IDH), institution émanant de l’Organisation des Etats américains (OEA), exhortant en janvier dernier les pays de la région à reconnaître les mariages entre conjoints du même sexe, la Cour suprême du Costa Rica vient de déclarer inconstitutionnelle l’interdiction, ce mercredi 8 août, réclamant au Parlement, où siègent nombre de chrétiens évangéliques conservateurs, de modifier la loi d’ici dix-huit mois.

Le président de gauche élu en avril, Carlos Alvarado, s’est félicité de cette décision : « Nous allons continuer à impulser des actions qui garantissent la non-discrimination des personnes en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre, et la protection de l’Etat à toutes les familles dans des conditions d’égalité », a-t-il souligné sur Twitter.

« Qu’une institution de l’Etat reconnaisse qu’il existe une discrimination et, en même temps, permette à cette discrimination de se poursuivre durant dix-huit mois, c’est une aberration juridique », a réagi auprès de l'AFP, la militante LGBT Margarita Salas.

Le Parlement, unicaméral au Costa Rica, compte depuis les élections de février 14 élus du parti évangélique, sur 57.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.