Jeux Olympiques de Londres Un appel à l'interdiction de participation des pays homophobes

Le militant LGBT Peter Tatchell appelle le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Londres à interdire de participation les pays ayant des législation anti-gays.

Peter Tatchell rappele que la Charte olympique interdit toute discrimination, et selon lui, cela inclut la discrimination homophobe.

« Tout pays qui discrimine les femmes, les minorités ethniques ou religieuses, ou des athlètes lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres doit être disqualifié des Jeux olympiques de 2012 », plaide le leader LGBT.

La Charte olympique stipule en effet: « Toute forme de discrimination à l’égard d’un pays ou une personne fondée sur la race, la religion, la politique, le sexe ou tout autre critère est incompatible avec l’appartenance au Mouvement olympique ».

« Pourquoi l’homophobie, la biphobie et la transphobie ne sont-elles pas contestées par les autorités olympiques? », s’interroge Peter Tatchell, alors que, selon lui « dans plus de 150 pays les athlètes LGBT sont obligés de cacher leur sexualité afin d’être sélectionnés ».

« Le Comité international olympique et les organisateurs des Jeux olympiques de Londres devraient exiger de toutes les nations concurrentes qu’elles signent un engagement selon lequel ils ne pratiquent pas de discrimination fondée sur le sexe, l’origine ethnique, la religion ou l’orientation sexuelle. Et s’ils refusent de le signer, ils devraient se voir refuser la participation aux jeux », affirme Tatchell.

Il lance un appel aux responsables olympiques – Jacques Rogge et Sebastian Coe – afin qu’ils fassent une déclaration publique selon laquelle les athlètes LGBT sont les bienvenus à Londres en 2012 et précisant que les nations participantes ne doivent pas discriminer sur la base de l’orientation sexuelle ou identité de genre.

La cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Londres aura lieu le 27 juillet prochain.