Homophobie dans le football : Harcelé, le premier arbitre « ouvertement gay » en Espagne décide de « raccrocher »

Homophobie dans le football : Harcelé, le premier arbitre « ouvertement gay » en Espagne décide de « raccrocher »

>> Spain’s first openly gay referee walks away from football after abuse

Jesus Tomillero a tout juste 21 ans mais officie sur les terrains depuis déjà une dizaine d'années, en 3e division et dans le Championnat cadets notamment de la région de Cadiz. L'arbitrage était toute sa passion. Il a toutefois décidé de tout arrêter.

Harcelé depuis son « coming out » en mars dernier et ses passages à la télévision, le jeune homme a encore vécu ce samedi une nouvelle humiliation.
Lors d'une rencontre entre « Portuense » et « San Fernando Isleño », tandis qu'il venait d'accorder un penalty, les insultes ont fusé depuis la tribune des supporters visiteurs. « Petit pédé qui passe à la télé », « tu vas pouvoir te le coller dans le cul ce but », a également lancé le père d'un des joueurs, un adolescent de 17 ans.

Il pensait pouvoir les assumer ces violences devenues tristement récurrentes... Si ce n'est qu'au lieu de s'indigner, c'est toute la foule qui s'est mise à rire.

« C'est ce qui m'a vraiment blessé », a confié Jesus Tomillero. « Toute la tribune se marrait. Je n'en peux plus de ces insultes. Je raccroche cette saison. La suite ne dépend plus de moi ! »

L'arbitre a porté plainte et reçu le soutien de partis politiques locaux qui se sont indignés, comme des milliers d'internautes d'ailleurs sur les réseaux. Mais il adresse toutefois un « carton rouge » à la Fédération andalouse de Football. Il avait en effet déjà dénoncé les propos homophobes d'un responsable, gestionnaire des équipements, révélant ainsi son orientation sexuelle, mais l'auteur des faits avait écopé d'une amende de 30 euros et une exclusion temporaire de matchs. Il espère cette fois que les sanctions seront plus fermes.

Valentine Monceau
stophomophobie.org

>> Spain’s first openly gay referee has walked away from the game, insisting he “cannot take any more”.

Jesús Tomillero, who has been a referee from the age of the 11 and was working near the foot of the Spanish football pyramid in the Andalucían regional league, took the decision after he was subjected to abuse following his decision to give a penalty during a match between Portuense and San Fernando Isleño on Saturday.

Tomillero came out publicly last March as he presented a formal complaint against a kit man from Peña Madridista Linense in the under-19 league in Andalucía, which resulted in a nine-game ban and a €30 fine. He told the newspaper El Español he has been subjected to abuse since and that last weekend he reached breaking point.

Soon after Tomillero gave a penalty, he says someone from among the visiting supporters shouted: “That’s that poof who was on the telly,” adding, “you can stick the goal up your arse, you fucking poof”. The referee said the worst thing was that “everyone in the crowd laughed”. He communicated his decision to quit football to the Andalucían football federation soon after.

Support has come from local political parties in La Línea, near Gibraltar, and Tomillero says he has been backed by first division referees, but lamented that officials from the Andalucían federation ignored him following his decision to come out publicly in March last year.

He has presented a formal complaint about Saturday’s events, with the hope stiffer action will be taken this time. Tomillero described it as “absolutely incredible” that Peña Madridista Linense’s kit man got only a nine-game ban when “football is educating 14- and 15-year-olds”. The matchday delegate from San Fernando will testify on his behalf this time but that will not return him to the field.

1 Comment

  1. […] Jesus Tomillero a 21 ans et déjà 10 ans d'arbitrage derrière lui. Il y a deux ans, il fait son coming out via les réseaux sociaux. Un acte courageux, surtout quand on évolue dans un sport rempli de « machos alpha  » selon sa propre expression, qui plus est dans une région empreinte de religion teintée de superstition. Le 26 mars dernier, lors d'un obscur match de cadetes (14-15 ans) disputé à quelques encablures du Rocher de Gibraltar entre Mirador et Peña Madridista Linenese, Tomillero reçoit des insultes à caractère homophobe pour une histoire de hors-jeu. […]

Comments are closed.