-->

Gay Pride de Jérusalem : Six policiers limogés après le meurtre de Shira Banki

Gay Pride de Jérusalem : Six policiers limogés après le meurtre de Shira Banki

>> 6 senior cops to get the boot over fatal pride parade attack

Six policiers de haut rang vont être limogés après le meurtre par un ultra-orthodoxe juif d'une jeune fille de 16 ans lors de la Gay Pride de Jérusalem en juillet, a annoncé la police dimanche.

Une enquête interne conclut à des manquements de la police israélienne, notamment en matière de renseignement. "Le suspect du meurtre dont les antécédents étaient connus et qui venait à peine d'être libéré de prison après avoir été condamné pour une agression similaire lors d'une précédente marche des fiertés a été capable d'arriver dans la zone de la marche et de passer au travers des cordons de sécurité mis en place pour protéger les participants", souligne la police dans un communiqué.

Yishaï Shlissel, 39 ans, est en effet accusé d'avoir poignardé Shira Banki, 16 ans, lors de la Gay Pride et blessé plusieurs autres participants. La jeune fille était morte quelques jours plus tard. Inculpé d'assassinat le 24 août, il n'avait montré aucun remords devant le tribunal.

Le geste de Shlissel avait causé un vif émoi en Israël. La police avait été vivement critiquée pour son incapacité à l'empêcher de récidiver, d'autant que le fanatique juif s'était abondamment répandu sur différents forums avant de passer à nouveau à l'acte.

La police a précisé dimanche que le chef de l'institution, Bentzi Sau, a ordonné que le chef du renseignement policier du district de Jérusalem soit limogé de son poste et ne puisse pas recevoir de promotion durant sept ans.

Un autre responsable du renseignement sera également limogé et privé de promotion durant cinq ans. Par ailleurs quatre commandants de police de la région de Jérusalem devront également quitter leur poste et recevront des réprimandes écrites.

Dans un statut publié sur Facebook, les parents de Shira Banki ont déploré l’intolérance qui règne, selon eux, dans la société israélienne.

« Il y a déjà plusieurs semaines que notre Shira a été assassinée. La participation de milliers des personnes à notre deuil, à l’enterrement, aux sept jours de deuil et aux semaines passées depuis, ainsi que le choc du public face à ce meurtre, ont représenté pour nous un îlot de lumière et de consolation au sein de l’obscurité qui nous a enveloppés. Nous essayons toujours de comprendre ce qui s’est passé et de saisir l’ampleur de cette perte, mais nous sommes convaincus que ce meurtre constitue un nouveau paroxysme du manque de tolérance de la rue israélienne et de l’incapacité comme du refus de cette dernière à accepter les opinions différentes et la diversité des hommes. »Lors d’une cérémonie funéraire fermée aux médias, les parents de Shira Banki, Uri et Mika, ont fait l’éloge de leur fille. « Shira, une fille intelligente, belle, tendre, curieuse, musicale… Même l’adolescence l’a traversée avec grâce, et elle s’est épanouie comme une belle fleur. »

>> A final version of an internal police probe into failings that enabled a fatal stabbing attack at the Jerusalem Gay Pride Parade on July 30 was released Sunday evening, calling for six senior officers to be removed from their posts and another four to be reprimanded.

The findings were submitted to acting Israel Police chief Bentzi Sau last week.

Among those to be removed over the attack are the heads of the Moriah police substation, the head of the Jerusalem intelligence branch of the police, the head of the operations branch for the area of the parade, the head of intelligence for the Moriah substation, the officer in charge of securing part of the heavily guarded parade route, and the head of the coordination division.

One more police officer, who was in charge of guarding the area of the route where the stabbing took place, will also be removed.

On July 30, religious zealot Yishai Schlissel was able to reprise a stabbing attack from 10 years earlier just weeks after being released from prison, killing 16-year-old Shira Banki and injuring six others, despite a heavy police presence at the parade.

The police report also calls for lighter reprimands to be handed to four more officials, including Jerusalem Police chief Chico Edrey, the head of the Zion substation, and two others.

Public Security Minister Gilad Erdan said he accepted the report in full.
Banki and the injuries to the marchers was a severe incident that could have been prevented, and so we need to probe and unfortunately there needs to be personal consequences, even if they are unprecedented in scope,” he said in a statement.

Sau praised the work of the police panel and said that the tragic events at the parade “should never have happened.”

He blamed the “specific failures” of several “good and dedicated” senior officers and lamented the high personal cost to them, but said the police command must be held to the highest standards, especially when lives were at stake.