-->

Friendly People : La fois où le Prince Harry a « désamorcé » une agression homophobe !

Friendly People : La fois où le Prince Harry a « désamorcé » une agression homophobe !

>> How Prince Harry stopped homophobes from attacking a fellow soldier

Harry, solidaire et gay friendly ! Si vous en doutiez. Dans un article récent sur le Huffington Post, James Watson, un ancien soldat britannique, qui a servi dans un même contingent que le prince, revient sur une  « anecdote » de parcours.

Constamment harcelé en raison de son homosexualité, le jeune homme était devenu le bouc émissaire des tensions entre deux régiments, lorsque les rumeurs ont dévoilé une « relation » trop amicale, entretenue avec un autre soldat. Des rapprochements que certains sergents n'ont pas apprécié, au point de se lier pour « avoir sa tête » et « venger l'honneur » !

Difficile de désamorcer une agression lorsqu'on est tout seul. James a finalement confié ses déboires au Prince, son supérieur hiérarchique à l'époque, qui n'a pas du tout apprécié.

« Il avait promis de résoudre le problème. Je n'en ai plus jamais eus !
Il a convoqué les personnes concernées pour les rappeler à leurs responsabilités et devoirs dans l'armée, en leur assurant un grand coup de pied si jamais les intimidations devaient se reproduire. ».

Après plus de dix ans de service, Harry a officiellement tiré un trait sur sa carrière dans l’armée britannique le mois dernier, pour se consacrer à la protection de l'environnement et des animaux en Namibie, Tanzanie, au Botswana et en Afrique du Sud. Et, dès l'automne prochain, le prince poursuivra son volontariat dans le cadre du programme de réhabilitation du ministère britannique de la Défense pour les personnels militaires blessés ou malades.

@stop_homophobie

 

>> In a recent article for the Huffington Post ex-soldier James Wharton remembers how the Prince defended him from an attack.

In 2008, he was targeted by other soldiers for his sexuality.

‘[I] had got a little close to a soldier from another regiment whilst drinking in the bar.

‘Word had got round among the other regiment about what had happened between me and one of their own, and a group of angry sergeants wanted my blood - because to them, I was obviously to blame.'

He told Prince Harry - his commander - who angrily said he would sort the issue, 'once and for all'.

‘Harry confronted the older non-commissioned officers, and made, quite clear, that they would be for the high jump if they gave me another second's hassle over the issue - my sexuality.’

Prince Harry retired from army life on Friday. Wharton says he was a firm but compassionate leader, and that: ‘He got us - and we got him.’

Wharton affirms that Harry was ‘100% gay friendly’ - as previously reported by this publication. The Prince has a long history of supporting LGBTI equality.

Prince Harry, who is currently fifth in line to the throne, served in the Army for a decade.

He will now do three months of voluntary conservation work in Namibia, South Africa, Tanzania and Botswana. He says his time in the Army: ‘Kept him out of trouble.’

Choisissez un autocollant ou une émoticône