-->

#Finlande : Vif débat sur le mariage #homosexuel au Parlement

#Finlande : Vif débat sur le mariage #homosexuel au Parlement

>> Finland gay marriage bill reaches parliament

L'initiative, soumise au Parlement après ce que ses initiateurs eurent collecté près de 167.000 signatures, divise les partis du gouvernement.

Selon des sondages, la majorité de la population soutient le texte.

Pour les partisans du projet, la Finlande a pris du retard par rapport à d'autres pays comme les autres pays nordiques ou la France, qui ont adopté des lois autorisant deux personnes du même sexe à se marier.

"Maintenant c'est le tour de la Finlande de rejoindre ce groupe", a déclaré le deputé des Verts, Oras Tynkkynen, dont le parti milite pour le mariage homosexuel. "Pourquoi deux pères ou deux mères seraient-ils plus mauvais parents qu'une femme et une homme?" a-t-il demandé.

Les Verts, un petit parti, sont dans le même gouvernement que les Chrétiens-démocrates, qui sont totalement opposés à l'initiative. Pour Peter Östman, deputé de ce parti, la "vérité biologique" dicte que "le mariage est une institution qui a pour but la reproduction".

Le sujet suscite des divisions également au sein des partis. Le parti conservateur du Premier ministre Jyrki Katainen ainsi que le principal parti d'opposition, le Parti du Centre, sont scindés en deux camps opposés, tandis que les sociaux-démocrates et le Parti des Suédois sont en majorité pour le projet.

Seuls les Verts et l'Alliance de la gauche, qui fait également partie du gouvernement, sont unanimement pour. La loi finlandaise prévoit déjà une union civile pour des couples de même sexe, mais l'initiative veut octroyer exactement les mêmes droits aux couples homosexuels mariés qu'aux couples hétérosexuels surtout en terme d'adoption.

En février 2013, une commission parlementaire avait repoussé, à une voix près, un projet de loi sur le mariage homosexuel. Après le débat de jeudi, le texte devrait être une nouvelle fois renvoyé à une commission parlementaire, avec une issue incertaine.

La loi autorisant les initiatives citoyennes est entrée en vigueur en Finlande en 2012. Aucune proposition n'a pour le moment été adoptée en tant que loi.

>> Finland’s parliament will begin debating a bill to allow same-sex marriage today

Despite same-sex marriage legislation being defeated before, gay rights activists are hoping politicians will do the right thing on their second chance.

But unlike last time, politicians are discussing the bill on the will of the people.

Under Finnish law, petitions can be started to force parliament to discuss bills that matter – called a ‘citizen’s initiative’.

These petitions require 50,000 names within six months. The marriage equality bill achieved nearly 100,000 signatories in 24 hours.

With the final tally at 166,000 names, the proposed petition will be discussed in parliament at its initial stage today where it will be sent to Finland’s legal committee.

Polling conducted last year shows support for same-sex marriage at 58% with 34% opposed. Around 42,000 people have signed a petition opposing changes to the marriage law.

At present, same-sex couples can register their partnerships but have limited rights and cannot adopt their partner’s children.

Finland is the only Nordic country without same-sex marriage laws.

Aija Salo, Secretary General for Finland gay rights group Seta, said LGBT people were disappointed when the same-sex marriage was opposed last year by Finns Party, Christian Democrat, Centre and National Coalition MPs.

‘We are not really a modern, equal country,’ Salo told Gay Star News. ‘People have thought we have already reached LGBT equality, and what are people whining about?

‘People realize it is not so, it is not easy, and the big parties are not taking responsibility for making this country a better place.’

She added: ‘I really hope Finland will follow suit after the UK, France, states in the US, and all of the other countries that have already introduced equal marriage laws.

‘I hope that MPs will listen to the call of the people. It is an important signal of equal rights for Finland.’