Emojis trop « friendly » : Apple accusée de « propagande homosexuelle » en Russie

Emojis trop « friendly » : Apple accusée de « propagande homosexuelle » en Russie

En mars dernier, en réaction à différentes pétitions et personnes mécontentes du fait qu’il n’y avait pas assez de diversité dans la gamme des emojis d’Apple, la firme promettait de nombreuses nouveautés avec sa prochaine mise à jour. Standardisés et intégrés aux appareils, visages métissés ou couples homosexuels avec enfants rejoignaient ainsi avec l’iOS 8.3, le dictionnaire des petits symboles qui personnalisent nos messages.

FBstickers-620x486Ils sont désormais au centre d’une enquête ouverte après la plainte de militants orthodoxes dans la région de Kirov, pour violation de la loi contre « la propagande homosexuelle ».

Au mois de juillet déjà, le groupe gouvernemental « Roskomnadzor », chargé de la surveillance des médias russes, avait adressé un courrier à la « Jeune garde de la Russie Unie » pour réclamer l’interdiction de ces petits personnages, jugés « trop spécifiques à la culture LGBT ». Dans son communiqué, le groupe estimait que ces dessins flanqués d’un sourire immature « nient les valeurs familiales et représentent une incitation manifeste aux relations sexuelles non-traditionnelles auprès des mineurs ». Déclaration que partage également l’avocat des plaignants, Yaroslav Mikhailov, dans un entretien sur le site « Gazetoy.Ru » : « La police de Kirov, qui traite la criminalité informatique, a estimé en août notre requête justifiée et institué une procédure. »

Des experts devraient ainsi statuer sur la nocivité de ces emoticones au développement et à la santé des plus jeunes, ajoute l’avocat, qui compte alerter ensuite le bureau du procureur général et le délégué aux droits de l’enfant, Pavel Astakhov, sur cette « violation de la loi fédérale. »
« Certains de c
es produits devraient relever d’un programme de réglementations restrictives
, avec un étiquetage réservé au plus de 18 ans et vendus en magasins spécialisés.
»

Dans le passé Mihaylov avait demandé une indemnisation à Apple, pour la fixation des prix des livres fournis dans les iBooks, qu’il considérait excessive.

Rappelons que les emojis (créés à la fin des années 1990 par un designer japonais) sont avant tout contrôlés et validés par l’Unicode Consortium, un groupe international dont le rôle est d’unifier au maximum les caractères et symboles utilisés sur les outils numériques à travers le monde. Ils sont désormais « du langage universel ». Mais pour le coup, depuis les révélations par Tim Cook de son homosexualité, Apple  devient  l’emblème d’un militantisme en Russie.

Si le bureau confirme les « soupçons de propagande », la firme devra s’acquitter d’une amende pouvant aller jusqu’à un million de rouble, soit environ 13.500 euros, conformément à l’article 6.21 du Code administratif.

1 Comment

Comments are closed.