Décret : Les toilettes publiques de New York désormais accessibles selon le « genre » et non le « sexe »

Décret : Les toilettes publiques de New York désormais accessibles selon le « genre » et non le « sexe »

>> New York gives transgenders free use of toilets

Afin de garantir les droits des transgenres, dont le nombre est estimé à 25.000 personnes environ à New York, le maire a pris un décret pour assurer que l'accès aux toilettes publiques de la ville soit possible selon l'identité de genre et non obligatoirement l'identité sexuelle.

« On ne peut limiter ou refuser l'accès aux installations sanitaires à qui que ce soit. C'est un droit humain fondamental », a déclaré Bill de Blasio, qui rappelle également que « New York est le berceau des mouvements pour les droits des LGBT », un combat que le maire entend bien continuer, pour que « tous les new-yorkais puissent vivre avec dignité. »

En vertu de cet acte, selon un communiqué publié lundi, il ne sera plus possible de réclamer à une personne de présenter un document d'identité ou un certificat médical pour accéder à des toilettes unisexes.

Le décret s'applique au public et aux employés municipaux dans l'ensemble des bâtiments détenus par la ville, notamment les agences municipales, ainsi qu'aux parcs, piscines et squares municipaux, de même que certains musées. La signalétique devra donc faire état des nouvelles dispositions, le personnel d'encadrement des services de la ville devra également recevoir une formation et des évaluations seront réalisées.

Selon une étude publiée en 2011 par le centre pour l'égalité des transgenres (NCTE) et le comité d'action national pour les gays et lesbiennes, réalisée auprès de 6 450 transgenres aux États-Unis, 22 % des personnes interrogées ont indiqué s'être vu refuser l'accès aux toilettes de leur choix.

En novembre, les électeurs de Houston (Texas) avaient rejeté majoritairement une proposition soumise à référendum qui visait à renforcer les droits de la communauté homosexuelle, lesbienne, bisexuelle et transgenre. Une association baptisée Campaign for Houston avait fait campagne avant le scrutin pour « avertir » les électeurs que cette nouvelle loi aurait permis, selon eux, « à des hommes délinquants sexuels de s'introduire dans les toilettes des femmes. »

stophomophobie.org
avec l'AFP

>> New York shored up its reputation Monday as a bastion of liberalism by insisting that transgenders be granted free access to the toilets of their choice.

The order, signed by Mayor Bill de Blasio and effective immediately, means that city employees and members of the public can access whichever single-sex toilet they prefer without having to show ID or any form of gender proof.

« Access to bathrooms and other single-sex facilities is a fundamental human right that should not be restricted or denied to anyone, » said de Blasio.

« New York City is the birthplace of the fight for LGBT rights, and we continue to lead in that fight so every New Yorker can live with dignity, » he added.

Under New York law, employers and housing providers can be prosecuted for denying access to single-sex facilities based on gender identity. There are an estimated 25,000 transgender people living in New York.

The new order applies to city-owned buildings, public parks, pools, playgrounds, some museums and recreation centres.

According to a 2011 US survey of more than 6,400 people, 22 percent of respondents reported being denied access to appropriate bathrooms at work and 26 percent to being denied access to bathrooms in an educational setting.

Charlotte, North Carolina recently passed similar legislation to New York and the Republican governor of South Dakota vetoed legislation last week that would have prevented public school students from accessing the bathroom and locker rooms of their choice.

But in November, Houston, the country's fourth largest city, rejected legislation that would have enshrined transgender bathroom rights after campaigners argued it could have been exploited by sexual predators dressed as women.