Chantal Clamer, candidate FN de Pamiers aux départementales, adepte des tweets qui frisent la pathologie

Chantal Clamer, candidate FN de Pamiers aux départementales, adepte des tweets qui frisent la pathologie

Ce Vendredi, le Rassemblement à Gauche, alliance en Ariège du Front de Gauche et d’Europe Ecologie les Verts, a dénoncé des propos tenus sur Internet notamment sur Twitter par la candidate soutenue par le FN sur le canton de Pamiers 1.

Chantal Clamer, conseillère municipale de La Tour du Crieu et ancienne candidate aux législatives en 2012, est engagée avec Aimé Deléglise dans la course aux élections départementales des 22 et 29 mars.

Moins d’une semaine après le dépôt officiel des candidatures auprès des services de la Préfecture, cette annonce a fait l’effet d’une bombe puisque ses adversaires demandent ni plus ni moins au parti de Marine Le Pen que «de condamner les propos de sa candidate, sans aucune ambiguïté et de lui retirer l’investiture du FN et du Mouvement Bleu Marine de l’Ariège»

«Le Front National et le Mouvement Bleu Marine doivent clairement se positionner face aux provocations, aux tweets et aux commentaires racistes de Madame Clamer, qui sont des atteintes graves aux valeurs de la République», poursuivent collégialement les binômes du Rassemblement à Gauche sur les deux cantons appaméens.

Pour sa part Louis Aliot, vice-président du Front National, «condamne bien sûr ces propos inacceptables». Le natif des Vallées d’Ax n’oublie cependant pas de souligner «le piège du Front de Gauche qui attend que les candidatures soient publiées pour lancer ce genre de choses» Sur le cas précis de la candidature de Chantal Clamer, le dirigeant du FN indique que «si on avait eu connaissance de ces déclarations, nous ne l’aurions pas investie, c’est évident. Aujourd’hui, cela pénalise le candidat du Front National, conseiller municipal de Pamiers, qui est un type bien. Mme Clamer ne peut pas se revendiquer du Front National, elle est membre du SIEL», précise encore Louis Aliot.

Homophobie,-racisme---Chantal-ClamerFace à ces accusations, Chantal Clamer n'a pas tardé à réagir

Surprise par les tweets dévoilés en cours de journée, la candidate FN de Pamiers 1 s'est dite «indignée» par «la déformation de ces propos. On essaye de nous discréditer, c'est que visiblement on doit leur faire peur».

Membre du mouvement Souveraineté Indépendance et Libertés, Chantal Clamer reconnaît avoir tweeté des commentaires sur le réseau social mais assure «faire attention» à ce qu’elle publie.

Concernant le tweet sur l'Islam: «C'est bien sûr de l'Islam radical ou ISLAMISME qu'il faut comprendre (sur tweeter le nombre de caractères étant comptés, j'ai fait malheureusement trop court). C'est une réaction émotionnelle due à une vidéo choc, terrifiante, traumatisante (à l'époque on n'avait pas encore vu les égorgements en série).
J'ai vu, en effet, une jeune femme trainée, nue, à demi-égorgée, au milieu d'une foule hilare. Quel était son crime ? A présent, le monde entier dit comme moi : Il faut combattre et éradiquer l'Islam Radical. A l'époque, j'étais en quelque sorte un lanceur d'alerte»

Concernant le tweet sur les lesbiennes: «Je n'en suis pas l'auteur. Ces propos sont une bêtise d'adolescent de passage chez moi. J'ai dans ma famille un homosexuel vivant en duo et je les ai reçus chez moi à de nombreuses reprises. Ils sont les bienvenus, eux le savent».

C'est bien son argument : la méprise. Mais, Chantal Clamer est seule propriétaire de son compte, de sa ligne internet et de ses outils de communication. Elle est donc "responsable" et mérite le "conseil de discipline".

Pour l'élue, il s'agit seulement de «fond de poubelle» aux instances nationales du FN

C'est pourtant bien le cas des fréquentations et amitiés de l'élue sur les réseaux, qui ne laissent aucun doute. Nous suivons également son compte et sur l'un des commentaires on constate qu'elle répond notamment à une certaine @JeuneAthena, membre sympathisante du "groupuscule identitaire" et "pseudo auteure" de posts dégradants sur un blog, stigmatisant les individus soit pour leurs orientations sexuelles, soit pour leur appartenance à la religion musulmane, ou parce qu'ils sont "des étrangers". Et c'est également le cas des utilisateurs en rapport avec l’intéressée, tels que @ULYSSEimmortal et Я Faustine ن dite @jeunefrancaise, dont nous avons maintes fois fait "suspendre" les comptes mais qui réapparaissent ensuite.
Manque de conscience des réseaux sociaux qui se jouent de nos signalements par des sanctions dérisoires ? Quand on imagine que nous étions hier encore convoqués aux Assises de la haine sur Internet par l'Union des étudiants juifs de France, et sous le haut patronage de Madame Taubira...

Rappelons que selon un sondage Ifop publié ce lundi par Le Figaro, le Front national, avec 30% des intentions de vote, sortirait en tête du 1er tour des élections départementales de fin mars, avec deux points d’avance sur l’UMP-UDI (28%) et dix sur le PS (20%). Ces résultats sont à interpréter «dans un contexte de forte abstention» que l’Ifop mesure à 57 %).

avec ariegenews.com

2 Comments

Comments are closed.