Boy Scouts of America : Passé 18 ans et homosexuel "vous êtes indésirable !"

Boy Scouts of America : Passé 18 ans et homosexuel "vous êtes indésirable !"

>> The first known gay Boy Scout to achieve the rank of Eagle is now excluded from the youth organization due to his age. On his 18th birthday, Pascal Tessier wrote a letter to BSA's president demanding the ban on gay adults be lifted.

Depuis le 1er janvier 2014 "Les Boy Scouts" américains acceptent dans leurs rangs les jeunes homosexuels en tant que membre. Mais, si cette décision a permis à certains tel que Pascal Tessier, alors âgé de 17 ans, d'accéder au rang d’Eagle Scout, la plus haute distinction possible qui lui avait été jusque-là refusée parce que son orientation sexuelle, elle n'en reste pas moins "hypocrite !"

C'est ce que déclare dans une lettre ouverte adressée à Robert Gates, président des BSA et ancien secrétaire américain à la Défense, le jeune homme qui vient d'entrer pour ses 18 ans dans les "indésirables" : adulte et homosexuel !

Pascal réclame que l'organisation modifie pour de bon sa politique discriminatoire. Et comme il le fait justement remarquer, pendant ses fonctions au gouvernement, Robert Gates a vivement participé à l'abrogation de l'interdiction qui pesait sur l'inclusion des personnes homosexuelles dans l'armée américaine. « Ce serait bien qu'il applique le même zèle aujourd'hui pour faire changer les choses au sein des Boys Scouts. »

« Jusqu'alors je ne pouvais pas dire ouvertement que j'étais homosexuel », expliquait déjà Pascal en février dernier à la télévision, « je devais faire semblant. Et lorsque j'ai réussi à faire mon coming-out devant ma famille, grâce à la force que j'avais gagné justement en tant que scout, je n'avais pas envisagé par contre les répercussions sur ma participation à l’association, et le fait qu'ils excluaient les gays. Je pouvais ne rien dire du tout et obtenir le titre. Mais tricher allait à l'encontre de ce qu'on nous enseigne. Mes amis, ma famille m'ont soutenu. J'ai préféré rester sincère, et demander à l’organisation de changer le règlement. Et puis, je devenais une voix pour tous les autres dans cette même position qui n'osaient pas le faire. »

Le frère de Pascal, Lucien, est également homosexuel. Il avait d'ailleurs soutenu Pascal, en lançant une pétition sur le site Change.org qui avait recueilli plus de 130.000 signatures : « Boy Scouts : Votez pour éliminer votre politique anti-gay et décerner le rang d’Eagle à mon frère ».

Mais, lors du vote en mai 2013, pour la levée de l'interdiction, l'organisation l'avait souligné : « les conditions d'adhésions restent en vigueur pour les adultes encadrant ».
« Nous estimons que chaque enfant mérite d'avoir la possibilité de faire partie des scouts », expliquait le directeur des relations publiques des Boy Scouts, Deron Smith, dans un courriel à l'AFP mais le règlement sur l'encadrement stipule que « bien que l'organisation des BSA n'enquête pas activement sur l'orientation sexuelle de ses employés, volontaires et membres, elle n'accorde pas l'adhésion à des individus ouvertement homosexuels ».

70% des membres partenaires des Boys Scouts of America sont en effet des institutions religieuses. L'Église mormone, plus gros sponsor, a par exemple précisé qu'elle acceptait de voir des scouts homosexuels à condition qu'ils se conforment à certains « standards », qui incluent « l'abstinence en matière de relations sexuelles ». D'autres associations se sont carrément éloignées, comme la Troupe 835 à Auburn, dans l'État de Washington, dont les membres estiment que l'homosexualité est contraire aux principes bibliques.

« Passer toute son adolescence à gravir les échelons, » explique Pascal, « et défendre les valeurs du scoutisme pour s'en voir éjecter ensuite parce qu'on fête ses 18 ans, c'est totalement abstrait et injuste; s'il s'agit vraiment de défendre l’intérêt de l'enfant, n'oublions pas que j'en fait partie de ces enfants que l'organisation aura contribué à faire devenir des adultes plus consciencieux. Aujourd'hui je devrais être chef de troupe, mais je passe pour un prédateur. L'élan de solidarité pour l'égalité continue de croître en Amérique. La population l'exige de plus en plus. Nous aspirons tous à un avenir plus respectueux. Il ne s'agit donc pas de savoir quand est-ce qu'ils vont tous finir par en prendre conscience mais combien d'autres jeunes tel que moi en seront avant des victimes. Et ça c'est franchement injuste. »

Dans une récente interview, le commissaire de l'organisation, Tico Perez, a réaffirmé qu'il n'y avait aucun amalgame à faire entre maltraitance d'enfants et personnes de même sexe, mais que le sujet n'était pas à l'ordre des préoccupations :

« Nous avons déjà fait ce qu'il fallait et vous connaissez nos positions. Nous devons maintenant nous concentrer sur le développement du mouvement. Notre objectif ce sont les enfants. Nous ne sommes pas une organisation politique, nous servons les jeunes ».

Terrence Katchadourian
@stop_homophobie

>> The first known gay Boy Scout to achieve the rank of Eagle is now excluded from the youth organization due to his age.

Pascal Tessier, an out scout who made headlines when became the first gay Eagle Scout in February, turned 18 today and is thus no longer eligible to be a member. The Boy Scouts of America lifted its ban on gay youth members in January but did not extend the right to participate to gay adults, which the group defines as 18 and older.

In response to this incident, Tessier penned an open letter to BSA president Robert Gates, the former U.S. Defense Secretary, demanding that the organization amend its discriminatory policy. Tessier, who became a Cub Scout as a youth, pointed out Gates’s hypocrisy in defending the ban with an excuse of putting “the kids and their interests first,” which, Tessier points out, excludes “kids like me, it seems. Kids who have devoted their entire adolescence to Scouting, from Pinewood Derby to Eagle badge, only to be tossed out and told that we are predators.”

Tessier noted that Gates, in his former government position, was “instrumental in the repeal of the military’s ban on gay service members,” and he should apply the same zeal “to bring an end to the unwarranted, unjust and un-Scout like ban on gay adults.”

“Openly gay adults will eventually be allowed in Scouting, Mr. Gates,” Tessier said. “As support for equality continues to grow, Americans will soon demand it. The question before you, then, is not whether the ban should end, but how many more young people like me will be a victim of your failed leadership if you do nothing.”

In a recent interview, BSA national commissioner Tico Perez said the organization does not believe that there is a link between same-sex attraction and child abuse — though it still will not review its policy barring gay men from serving as leaders.

“We’ve done what we are going to do on this issue for now,” he said. “We need to now focus on retooling our movement and to grow. And I don’t think there’s any interest in addressing gay adult leadership at this time. And for a while. I think the movement has spoken on that issue. Our focus is the kids, we are not a political organization, we serve young people.”