-->

Au Texas : une adolescente expulsée de cours pour avoir arboré un T-shirt contre l'homophobie

Au Texas : une adolescente expulsée de cours pour avoir arboré un T-shirt contre l'homophobie

>> Texas School Calls Student's Pro-LGBT Shirt 'Disruptive'

Ali Chaney est une jeune fille de 13 ans, plutôt sans histoire, bonne élève, en quatrième au Collège S.C. Lee de Copperas Cove, dans l’État du Texas. Mais depuis lundi dernier, l'adolescente est en tête sur la liste des éléments jugés « perturbateurs » par l'établissement.

Ali s'est en effet présentée en classe vêtue d'un T-shirt illustré de la fameuse mention « Certaines personnes sont gays... », dépassez vos préjugés, ce n'est pas non plus un drame ! Un message de sensibilisation qui n'aura pourtant pas convaincu l'administration de son Collège. Dès le début des cours, elle est convoquée dans le bureau du Principal, qui lui demande de retirer ce vêtement tout à fait « perturbant » et inapproprié dans le cadre d'un « environnement d'apprentissage ». Rien de personnel, mais nous ne souhaitons pas « ce genre de chose », a t-il ajouté, en lui proposant en échange un T-shirt de l'école pour qu'elle puisse réintégrer sa classe. Mais l'ado refuse et prévient sa mère :

« Elle était en pleurs et avait vraiment cette impression d'être discriminée par le personnel en raison de son orientation sexuelle », a confié Cassie Watson, la mère d'Ali sur la chaîne locale KCEN.

Selon l'administration, il s'agit « d'abord et avant tout d'éduquer les enfants » : « Notre code vestimentaire et de conduite interdit le port des vêtements qui pourraient perturber les autres étudiants. Et c'était le cas », a déclaré dans la presse une porte-parole du Collège, arguant avoir reçu des plaintes de la part de plusieurs élèves. Elle a également souligné le cas d'une autre étudiante qui avait accepté « sans incident » de se changer après être venu à l'école en arborant un T-shirt sur lequel Miley Cryus dansait le twerk.

« Ce n'est qu'un T-shirt, je ne blesse personne ! »

A comparaison douteuse, l'adolescente a rappelé, avec photo à l'appui, qu'un étudiant avait déjà porté un T-shirt selon lequel Barack Obama était un musulman communiste, sans que cela ne perturbe qui que ce soit, et « il n'a pas non plus été contraint de se changer ».

La mère d'Ali a porté plainte et estime que si elle ne réclame pas d'excuses, sa fille les mérite toutefois amplement.

Valentine Monceau
stophomophobie.org

>> Ali Chaney, a 13-year-old out eighth-grader in Texas, came to school Monday wearing a T-shirt that read, « Some people are gay. Get over it. » But school administrators didn't take that advice.

Shortly after arriving at S.C. Lee Junior High School in Copperas Cove Monday morning, Chaney was asked to go to the principal's office. Administrators told the student to change her shirt, but she refused. Cassie Watson, the student's mother, told Temple TV station KCEN that Chaney called her crying because « she felt school leaders were discriminating against her for being gay. »

Wendy Sledd, a spokeswoman for the Copperas Cove Independent School District, told KCEN the shirt went against school dress code and was « disruptive. »

« Our purpose at CCISD is to educate children, first and foremost. According to CCISD’s dress code in the student handbook and code of conduct, clothing that is disruptive to the learning environment based on reactions by other students is prohibited. The student was offered a school shirt to wear and declined, » Sledd said in a statement to KCEN.

Sledd claims that multiple students complained about the shirt, but Chaney and her mother believe differently. « It’s just a shirt, and it’s not hurting anybody, » Chaney told KCEN.

Chaney showed the TV station a photo of a student wearing a T-shirt of President Obama that claims he is a Muslim and a communist. That student was not forced to change clothes or told that the shirt was « disruptive. »

School officials responded by showing a photo of a student with a Miley Cyrus « twerking » T-shirt that they say violated school dress code. The administrators said the student was asked to change clothes and « complied without incident. »

Watson has filed a complaint with the district. She told KCEN that she « does not want an apology for what happened, but she does believe her daughter deserves one. »