Allemagne : un jeune homme trans est décédé après une agression en marge de la Pride de Münster

Allemagne : un jeune homme trans est décédé après une agression en marge de la Pride de Münster

Un homme trans de 25 ans, Malte, agressé le 27 août dernier, lors des célébrations de la Christopher Street Day Pride (Marche des Fiertés) à Münster, en Allemagne, est décédé des suites de ses blessures, ce vendredi 2 septembre. Il était plongé volontairement dans le coma à cause d’une hémorragie cérébrale.

Malte était intervenu pour défendre un couple de lesbiennes injurié et menacé par un individu d’une vingtaine d’années. Pour médiation, le suspect lui a asséné des coups de poings, l’a renversé et sa tête a heurté le sol. Selon les témoignages, il avait déjà perdu connaissance, mais l’agresseur a continué à le frapper, avant de s’enfuir.

« Nous ne sommes plus en sécurité, même rassemblés en ce jour des Fiertés, cela démontre à quel point les crimes de haine anti-LGBT+ restreignent notre liberté » a réagi la Fédération lesbienne et gay d’Allemagne, la plus grande organisation de défense des droits LGBT+ du pays, qui appelle également la police de Münster et la sécurité policière de l’État a « rapidement clarifier cet acte de violence transphobe et le classer comme ce qu’il est : « un crime à motivation politique » (…) Il est du devoir de l’État de garantir et de protéger nos libertés fondamentales ».

La police avait lancé un appel à témoins. Un suspect aurait été interpellé, un jeune boxer de 20 ans, déjà connu de leurs services.