Manifestations contre le mariage pour tous : Nathalie Kosciusko-Morizet dénonce l’hypocrisie de certains de ses collègues

Manifestations contre le mariage pour tous : Nathalie Kosciusko-Morizet dénonce l’hypocrisie de certains de ses collègues

Candidate aux primaires républicaines, Nathalie Kosciusko-Morizet était ce samedi « l'invitée politique » de l’émission de Laurent Ruquier « On n'est pas couché ». L'occasion de quelques confessions pour la parution de son ouvrage, « Nous avons changé de monde », et dénoncer dans la foulée l’hypocrisie de certains responsables de son parti qui masquent leur orientation sexuelle et ont manifesté contre le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe.

« Enfants chéris d'une bourgeoisie dorée, qu'ils s'obstinent à vouloir repeindre aux couleurs grises de la misère... Quand ils s’écartent vraiment de la voie majoritaire, notamment dans leur vie personnelle, c’est l’omerta. Voilà un sujet sur lequel la droite décomplexée s’assume bien difficilement. On pourrait en sourire, et même trouver amusant d’avoir vu manifester dans les rangs de la Manif pour tous autant de faux dévots » écrit la députée de l’Essonne dans son livre.

« Outing en loucedé de... » ? « J'ai pas choisi d'en faire des attaques personnelles » assure l'ex-ministre ! « Il s'agit d'une critique de l'hypocrisie de la classe politique... Vous le savez bien, vous le savez tous les journalistes. »

« Je ne trouve pas que ce soit cohérent, que ce soit bien de prôner une norme morale que l’on ne s’applique pas. Dans la vie en société il faut définir les limites, et après à l'intérieur, chacun fait comme il veut ! Et moi, je ne me permettrai jamais de juger la vie des autres... »

« Est-ce moral de balancer une phrase comme ça... sur ses collègues, les faux dévots... sans donner de nom ? Vous donnez des leçons de morale là justement... », l'interpelle encore Léa Salamé.

« Les situations individuelles ne sont pas mon sujet », rétorque Nathalie Kosciusko-Morizet, « mais il y a une espèce d’hypocrisie à vouloir faire la morale aux autres. Je sais que ça aura été interprété comme une allusion à l'homosexualité mais c'est beaucoup plus large. Par exemple, les gens qui prônent encore le modèle de la famille traditionnelle et qui ont des doubles vies... Vous me direz, quand on a plusieurs familles, peut-être que l'on est mieux à même... Mais bon, chacun fait comme il peut avec la vie, et la vie est déjà suffisamment difficile et moi je juge personne. Je demande qu'on ne juge pas les situations personnelles avec en plus de l'incohérence. »

C'est à partir de 53 mn dans la vidéo :

Valentine Monceau
stophomophobie.org