-->

Expérience sociale : « Si j'étais homosexuel, ma vie serait bien plus compliquée que je l'aurais imaginé »

Expérience sociale : « Si j'étais homosexuel, ma vie serait bien plus compliquée que je l'aurais imaginé »

Comédien et humoriste, Richard Sabak est également un YouTubeur passionné qui enchaîne les expériences sociales au gré de l'actualité et de ses inspirations, afin de promouvoir la tolérance et soutenir les plus jeunes dans leurs préoccupations.

Car, si dans le monde 2.0 le pouvoir d'influence de ces animateurs du web touche tous les âges et types de profils, leur popularité auprès des adolescents, en recherche de modèles, reste indéniable. « D'où notre responsabilité », souligne Richard.

« J'ai toujours su me défendre quand j'étais jeune. Mais la période collège/lycée peut s’avérer franchement traumatisante. J'ai d'ailleurs des amis qui m'ont confié que ces années étaient un calvaire. Ils ont mis du temps avant de s'en remettre. Et avec les débats sur le mariage pour tous ou les propos de personnalités telle que Madame Boutin qui qualifie "l'homosexualité d’abomination", j'ai constaté dans mes témoignages que beaucoup de jeunes gays en souffraient au point de s'infliger de terribles choses, jusqu'au passage à l'acte du désespoir. Ils sont rejetés par leur familles, amis ou complétement isolés. J'ai pensé qu'il était nécessaire de prendre position. Nous sommes libres d'aimer sans avoir à supporter de violences ou regards désapprobateurs. Et je voulais que les jeunes qui m'écoutent le sachent : je les "kiff" tels qu'ils sont !!! Notre diversité c'est une richesse. »

Richard a donc tenté d'endosser le rôle pour aborder au hasard des hommes et leur « dévoiler ses sentiments ». Il a parfois insisté mais « tous sont restés courtois ». Il en a profité pour faire son « coming-out » à ses proches et compiler les meilleures séquences :

« J'en ris dans la vidéo mais j'ai quand même très sérieusement été affecté par les réactions de certains. J'ai notamment ressenti dans le ton de la voix de ma sœur que je n'étais plus le même. On en a ensuite discuté et tout c'est bien passé. Mais j'ai réalisé que si j'étais vraiment homosexuel, ma vie serait beaucoup, mais beaucoup plus difficile et compliquée que je l'imaginais », conclut-il.

Valentine Monceau
stophomophobie.org