-->

Covid-19 : face à la pénurie de sang, les Etats-Unis assouplissent les conditions du don pour les hommes gays et bisexuels

Covid-19 : face à la pénurie de sang, les Etats-Unis assouplissent les conditions du don pour les hommes gays et bisexuels

Le gouvernement américain a annoncé ce jeudi 2 avril une révision de ses critères d'éligibilité des donneurs de sang, avec la réduction de 12 à 3 mois de la période d’abstinence imposée aux hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes.

Ils en étaient exclus avant 2015. Mais ces nouvelles recommandations devraient perdurer, « sans compromettre la sécurité des stocks de sang », assure également la Food and Drug Administration (FDA). Les établissements de transfusion sanguine doivent s'y conformer immédiatement, sans autre modification de leurs politiques.

Plus de 900.000 cas de Covid-19 recensés dans le monde, dont plus de 200.000 aux Etats-Unis où la maladie progresse le plus vite. Cette pandémie a provoqué l'annulation de nombreuses collectes de sang, par souci de distanciation sociale sur les campus et dans les entreprises. Nous sommes confrontés à des défis exceptionnels. Mais nous pensons que cette révision des conditions aura un impact significatif et positif sur notre approvisionnement, poursuit l'agence.

« Un pas dans la bonne direction », a réagi le président d'Human Rights Campaign (HRC) Alphonso David, qui regrette néanmoins que la FDA « se fonde toujours sur un parti pris plutôt que sur la science ». « En cette période particulièrement, il est plus important que jamais de prioriser les faits plutôt que la peur et les préjugés. »

La règle des trois mois s'applique aussi aux femmes ayant eu des rapports avec des hommes gays ou bisexuels, ainsi qu'aux personnes ayant reçu un tatouage ou un piercing.

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.