Internet : Quand #Google censure un site d'histoire de la culture gay :(

Internet : Quand #Google censure un site d'histoire de la culture gay :(

Le site hexagonegay.com est victime d’une forme de censure de la part de Google qui lui reproche de publier dans son contenu éditorial des images comportant de la nudité, telles une célèbre photo d’Yves Saint Laurent posant nu pour Jeanloup Sieff en 1971 ou une affiche montrant les fesses de Michel Polnareff.

En ligne depuis 2009, le site hexagonegay.com, est consacré à l’histoire de la culture LGBT en France.

Il utilisé la régie Google Adsense pour l’insertion d’espaces publicitaires qui lui permettent de s’autofinancer.

Le 6 janvier dernier, le site a reçu un message d’avertissement de Google lui enjoignant de supprimer certaines photos de contenu jugées “non conformes au règlement du programme Adsense”.

Deux pages du site sont considérées par Goggle Adsense comme litigieuses : l’une présentant une célèbre photo d’Yves Saint Laurent posant nu pour Jeanloup Sieff en 1971 et une seconde montrant une affiche de 1972 de Michel Polnareff où le chanteur montrait ses fesses.

On pouvait aussi y voir des photos dont la nudité ne concernait que des torses masculins, des couvertures de vieux magazines gay des années 70.

“Que fallait-il faire ?, interrogent les responsables du site gay. Retirer toutes les photos du site ayant le moindre caractère homo-sensible, alors que l’objet de ce site est justement l’histoire de la visibilité homosexuelle dans la société française ? Et après les photos, fallait-il aussi retirer tous les textes qui parlent d’homosexualité sous prétexte que le sujet ne concerne qu’un public adulte et averti ?”.

Hexagone Gay a fait le choix de ne pas se censurer. Résultat : Google a désactivé ses annonces sur la totalité des pages du site, sans recours possible.

Hormis le fait qu’hexagonegay.com se voit privé du petit revenu généré par la régie publicitaire de Google, cette forme de censure pose la question de la visibilité des sites internet via Google.

“Google a droit de vie ou de mort sur tous les sites puisque son moteur de recherche représente 94 % des requêtes effectuées par les internautes français”, observe hexagonegay.com pour qui il est inadmissible que “des sociétés privées américaines décident d’imposer au monde leur vision pudibonde, leur moralité rétrograde et hypocrite”.

(Source hexagonegay)