Une manif contre les discriminations a la reunion

Hier après-midi à Saint-Paul, la marche pour l’égalité et la légalité a rassemblé 200 personnes, issues du mouvement associatif pour la plupart. Ensemble, elles ont clamé haut et fort : « Halte aux discriminations ». Et ne sont pas passées inaperçues…

Sous les regards de passants médusés, un joyeux cortège teinté de drapeaux arc-en-ciel a démarré hier à 16 h 30 de la gare routière de Saint-Paul pour une marche militante dans le centre-ville. En tête du cortège, une banderole barrée du slogan « Liberté, égalité, légalité, ensemble contre les discriminations ».

Quelques personnalités politiques ont fait le déplacement, comme Paul Vergès ou encore des élus de Saint-Paul. Mais le gros des troupes était constitué de plusieurs associations, rejoignant ce rassemblement initié par la LGBT mais aux champs d’action différents. Une vingtaine en tout * qui partagent cependant une cause commune, fustigent les discriminations en tous genres et aspirent à une véritable égalité entre tous.

Des membres d’Europe Ecologie ont pris part à la manifestation pour défendre un combat qu’ils ont toujours mené. « Pour nous, cela fait partie des choix fondamentaux de pouvoir faire le choix d’une vie différente de celle établie. La lutte contre l’homophobie a toujours figuré dans notre programme. On a tenu à être là », déclare Charles Moyac, porte-parole du groupe Ouest.

En toile de fond de ce rassemblement, le mariage gay, qui secoue actuellement la société. A ce propos, l’élu Vert Jean Erpeldinger fait référence aux prises de position de maires refusant de célébrer un mariage entre deux personnes de même sexe, une fois la loi effective. A la Réunion, le socialiste Patrick Lebreton s’est ainsi illustré, faisant primer ses convictions.

« Cette évolution sociétale était attendue. On est surpris que certains aujourd’hui mettent en avant leur foi religieuse plutôt que la légalité républicaine et qu’ils refusent d’appliquer la loi. A droite on s’y attendait, mais pour les gens de gauche, c’est choquant. Ils agissent comme des freins sur une société ». L’adjoint préfère lui saluer la prochaine « fin d’une discrimination qu’il faut fêter ».

« L’homophobie, C’est La Haine De L’autre »

Quelques-uns se sont déplacés à titre individuel, détachés de toute organisation. A l’image de Jean-Sébastien Martin. Il regrette une homophobie plus marquée à la Réunion qu’en métropole, où la différence sexuelle est « mieux acceptée ». « Des mentalités persistent, il y a beaucoup de suicides chez les adolescents homosexuels. Les gens doivent prendre conscience que l’homophobie c’est la haine de l’autre », avance-t-il.

Autant de messages qui ont donc été portés sur la place publique hier à dans la capitale de l’Ouest. Une réussite pour cette première, selon Stéphane Ducamp, principal organisateur et responsable LGBT, qui a su fédérer de multiples acteurs autour de cette marche. « C’est la première fois qu’il y a un collectif qui est né. Demain, il prendra une autre forme et va continuer à exister ».

Rendez-vous est pris l’année prochaine, à la même date avec une plus forte mobilisation, tous l’espèrent

D.F.B

*Amnesty international, Ligue des droits de l’homme, Collectif pour l’élimination des violences intrafamiliales, Union des familles laïques, UFR, Femmes des Hauts, femmes d’outre-mer, association prévention suicide, fédération Tjenbé réd, Front runners Paris, association de parents gays et lesbiens, LGBT réunionnaise, le Refuge Réunion, l’UNEF, Chancegal, Rive prévention, l’ARPS, le planning familial, comité grand ouest, fédération sportive gay et lesbienne

Certains regrettent une homophobie plus marquée à la Réunion qu’en métropole.

source:http://www.clicanoo.re/343974-une-manif-contre-les-discriminations.html#.UIN7HyP8Y8k.facebook