-->

Un couple d'hommes « sauvagement agressé » à Metz par des jeunes qui voulaient « casser du pédé »

Un couple d'hommes « sauvagement agressé » à Metz par des jeunes qui voulaient « casser du pédé »

Dans la nuit de ce samedi au dimanche 18 décembre, deux hommes se sont faits tabasser en plein centre ville de Metz, à la sortie de la discothèque gay friendly « L’Endroit », située en face du Tribunal de Grande Instance. L'établissement était déjà la cible en septembre dernier d'un attentat bienheureusement déjoué.

« Nous nous dirigions vers le parking de la République, lorsque nous avons croisé cinq jeunes. L’un d’eux m’a frappé au visage sans prévenir tandis que les autres ont commencé à crier : "On va casser du pédé" », raconte Jean, 50 ans, par ailleurs adjoint au maire d’Homécourt (Meurthe-et-Moselle).

Son compagnon, qui venait d'appeler la police, a rapidement tenté ensuite de s'interposer, mais il a reçu à son tour un coup violent à la tête. Et, « comme nous ne prenions pas la fuite, les agresseurs se sont comportés comme des furies. Ils l'ont roué de coups de pied alors qu'il était à terre. Son visage était en sang. Trois portaient les coups et deux autres nous criaient de déguerpir et de ne pas en rajouter », explique Jean dans le Republicain-lorrain.

Il s'en sort avec « quelques contusions », mais Christophe souffre de multiples fractures du nez, du sinus et du plancher orbital, notamment accompagnées d'œdèmes oculaires.

Le couple a déposé plainte au commissariat. Leurs assaillants menaçaient de faire d'autres victimes.

Deux jeunes de 23 et 24 ans ont effectivement été attaqués dans le même secteur quelques minutes plus tard, mais par un individu, identifié et sans rapport avec l'agression précédente. L’un des deux a reçu un coup de poing au visage, l'autre un coup de couteau dans le cou.

Joëlle Berthout
stophomophobie.com

1 Comment

Comments are closed.