Sénégal - Un journaliste fait son coming out et risque la prison

Sale temps pour les journalistes sénégalais. Après le scandale du journaliste Cheikh Yérim Seck, accusé de viol sur une jeune fille de 20 ans, une autre grosse affaire secoue la planète-média.

Le chroniqueur du groupe Nouvel Horizon, Tamsir Jupiter Ndiaye, par ailleurs chargé de communication au bureau de l’Unesco à Dakar, est actuellement placé sous mandat de dépôt pour actes contre-nature et coups et blessures volontaires.

Au cours de son procès qui s’est tenu le 17 octobre devant le tribunal des flagrants délits, le procureur a requis une peine de 2 ans d’emprisonnement ferme, rapporte le site Leral. Le verdict sera rendu le 24 octobre prochain.

Tout serait parti d’une affaire de passe qui aurait mal tourné entre le journaliste, Tamsir Jupiter Ndiaye et un jeune homme. Les faits remontent au 10 octobre au soir. Le journaliste, âgé de 43 ans serait «tombé dans le piège» d’une jeune homme de 27 ans, commerçant à Dakar.

Dans le procès-verbal du chroniqueur de Nouvel Horizon largement diffusé par la presse, Jupiter Ndiaye reconnaît son penchant homosexuel, mais précise s’être débarrassé de cette pratique avec l’âge. Mais, le jeune commerçant aurait réussi au moyen de subterfuges à réveiller ses «vieux démons».

Le journaliste raconte que, à la suite d’une relation sexuelle, connaissant sa notoriété, le jeune homme en question lui aurait réclamé la somme de 50.000 FCFA (76 euros), au risque de le vilipender.

Pour le contraindre à quitter son bureau, où se déroulait le rendez-vous entre les deux amants, Tamsir Jupiter a sorti un couteau pour l’effrayer. Une violente bagarre s’en est suivie.

Les agents de sécurité de l’immeuble interpellés par les bruits qui provenaient de la pièce ont appelé la police, qui a aussitôt débarqué sur les lieux. Ils seront tous les deux embarqués et conduits d’abord à l’hôpital pour des soins, et ensuite au commissariat central de Dakar, où ils ont été entendus.

Marié et père de 3 enfants, Tamsir Jupiter avoue avoir regretté ces actes, et «tiré la leçon de ses errements». Seninfos rapporte que son épouse a quitté le domicile conjugal à la suite du scandale.

Conformément à l’article 319 du code pénal, la loi sénégalaise «puni d’un emprisonnement d’un à cinq ans, quiconque aura commis un acte impudique ou contre-nature avec un individu de son sexe».

La peine se corse «si l’acte a été commis avec un mineur de 21 ans et moins». Et la sévérité est de mise: «Le maximum de la peine sera toujours prononcé», signale le code pénal.

Source : http://www.slateafrique.com/96577/senegal-jupiter-homosexualite-journaliste-prison