Russie : l'extrême-droite veut interdire les établissements gays de Moscou

L’extrême droite veut interdire les établissements gays de Moscou. Elle a lancé une pétition en ce sens et est soutenue par une partie des députés du parti de Vladimir Poutine et l’Eglise orthodoxe.

Encouragé par la loi « anti-propagande homosexuelle » récemment votée à Saint-Pétersbourg et validée par la Cour suprême russe
, le mouvement d’extrême-droite nationaliste Narodny Sobor milite pour la fermeture des établissements LGBT de Moscou. C’est ce même mouvement qui souhaite faire interdire les briques de lait « le Joyeux laitier » car elles présentent un arc-en-ciel sur leur emballage et elles feraient de la « propagande homosexuelle »…

Ces établissements « séduisent directement les âmes immatures », affirme le mouvement qui a lancé une pétition pour faire fermer les nombreux bars et clubs la scène gay moscovite.

« Nous visons une fermeture des clubs gays de Moscou et une interdiction générale de l’amour homosexuel », a clairement indiqué le parti.

Cette perspective est soutenue au-delà de ses rangs par des députés de Russie Unie, le parti du président Vladimir Poutine qui souhaiterait purement et simplement une loi « anti-propagande gay » au niveau national.

L’Eglise orthodoxe soutient, elle aussi, une telle mesure. « Nous avons le droit de maintenir la pureté de la société et de protéger nos enfants de toute sorte de manifestations du péché », a déclaré un de ses représentants.