-->

Quand le Premier ministre irlandais rentre en campagne pour l'égalité des droits du mariage

Quand le Premier ministre irlandais rentre en campagne pour l'égalité des droits du mariage

>> Irish PM: ‘I’ll campaign strongly for equal marriage ‘Yes’ vote’

Tandis que l'Eglise catholique en Irlande s'y oppose franchement, martelant qu'il s'agirait d'une «grave injustice», Enda Kenny, le Premier ministre irlandais du Fine Gael (centre droit) vient d'annoncer dans une interview pour le "Star" qu'il compte bien au contraire faire campagne pour un vote massif en faveur de l'extension des droits du mariage aux couples de même sexe : «Comme je l'ai toujours indiqué, si je peux laisser penser le contraire, les perceptions de certains ne sont pas la réalité... Je suis pour et très heureux de m'engager en force pour cette ouverture du mariage aux couples homosexuels, comme il y a quelques années pour le civil partnership (union civile). Si nous avons lutté, les temps et la société ont déjà bien changé... l'égalité des droits ne devrait plus-être un problème.»

Les électeurs irlandais seront en effet appelés aux urnes en avril ou mai prochain à se prononcer sur la question, lors d’un référendum annonçait par le gouvernement le 16 décembre dernier. Et, les sondages indiquent qu’une grande majorité d'entre eux y sont favorables.

Selon un récent sondage sur The Irish Times, 71 % des Irlandais disent qu'ils voteraient pour. Le quotidien dublinois ajoute que le gouvernement a l'intention d'adopter une loi avant le référendum, prévoyant l'adoption d'enfants par des couples homosexuels.

En novembre dernier, faisant part de son expérience familiale, et plus particulièrement de la situation de son frère, l'acteur Colin Farrell, d'origine irlandaise, appelait dans un émouvant plaidoyer, l'Irlande à se positionner en faveur de l’égalité des droits : «C'est complètement fou que mon frère doive quitter son pays pour pouvoir se marier.»
Son témoignage sur le Sunday World sonnait comme un véritable appel à la tolérance et au respect : "Seulement l’amour peu éradiquer le découragement toxique provoqué par l’intolérance autour de nous. (…) Ce referendum est l’occasion pour nous de s’élever. (…) Nous avons la possibilité de provoquer le changement qui reconnaitra qu’aucun amour n’est meilleur qu’un autre selon une tradition". Puis il finit par saisir concrètement le domaine politique : "Il est temps de remettre de l’ordre dans la justice ici. (…) Pour que les futures générations puissent savoir qu’il y a eu un jour où les Irlandais ont imposé davantage de réclamation pour leur indépendance et que nous avons choisi de vivre indépendamment de l’inégalité".

Terrence Katchadourian
@stop_homophobie

>> Irish Prime Minister Enda Kenny has said he will be “happy to campaign strongly” for a ‘Yes’ vote in Ireland’s upcoming referendum on equal marriage.

Ireland is set to vote on the issue in May, and Mr Kenny has shot down suggestions that he is against same-sex marriage by saying: “Perception is not often reality.”

“In respect of the marriage equality issue, I have already indicated that I expect to campaign strongly for a Yes vote on that,” the Fine Gael leader told The Star.

“Fine Gael actually was the first party to deal with civil registration and civil union,” he continued. “We have had that for quite some time here and obviously society has changed and equality of marriage is an issue.”

Mr Kenny added that “it is a matter for the people at the end of the day” and that “from my point of view, I will be very happy to campaign strongly in favour of the question”.

The Irish leader’s message of support comes less than a month after he was pictured enjoying a drink at a Dublin gay bar owned by drag queen Panti Bliss – click here to find out more.

Meanwhile, the Catholic Church in Ireland is already campaigning for a ‘No’ vote, saying earlier this month (December) that equal marriage would be a “grave injustice”.

Last month, Colin Farrell wrote an emotional open letter asking his countrymen to vote ‘Yes’ in the referendum, saying that it was “insane” that his gay brother was forced to leave the country in order to marry his partner