Présidentielle Chili : Favorite, Michelle Bachelet va ouvrir le débat de l'union entre personnes du même sexe

Présidentielle Chili : Favorite, Michelle Bachelet va ouvrir le débat de l'union entre personnes du même sexe

Michelle Bachelet, arrivée en tête du premier tour de la présidentielle de dimanche au Chili, va ouvrir le débat de l'union entre personnes du même sexe

Après un premier mandat (2006-2010) achevé avec une popularité record, l'ex-présidente socialiste n'avait pu immédiatement se représenter, la Constitution interdisant d'exercer deux mandats consécutifs.

PROMESSES DE RÉFORMES

Appuyée par une large coalition, la "Nouvelle majorité", regroupant communistes, démocrates-chrétiens et divers courants socialistes, Michelle Bachelet est consciente des attentes d'un pays différent de celui qu'elle avait quitté en 2010 pour exercer les fonctions de directrice exécutive de l'ONU Femmes. L'ex-présidente a promis de mettre en marche dans les cent jours après son élection un ambitieux programme de réformes.

Celui-ci est notamment fondé sur une révision de la Constitution de 1980 héritée de la dictature, une réforme fiscale envisageant une augmentation de l'impôt des sociétés de l'ordre de 8 milliards de dollars (3 % du PIB), destinée en particulier à une refondation du système éducatif pour instaurer une éducation publique de qualité, l'amélioration du système de santé et des services publics.

Dans cette société chilienne très conservatrice, Mme Bachelet s'est en outre faite l'avocate des droits des femmes. Elle envisage de légaliser l'avortement, interdit au Chili même à des fins thérapeutiques, et d'ouvrir le débat sur l'union entre personnes du même sexe.