Ouganda : l’ONU se félicite de l’annulation de la loi anti-homosexualité

Ouganda : l’ONU se félicite de l’annulation de la loi anti-homosexualité

>> UN chief applauds Uganda court for scrapping anti-gay law

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est félicité vendredi de la décision prise par la Cour constitutionnelle de l'Ouganda d'annuler la loi anti-homosexualité, estimant qu'il s'agissait d'une victoire pour la primauté du droit.

M. Ban a rendu hommage « à tous ceux qui ont contribué à cette avancée, en particulier les militants des droits de l'homme en Ouganda qui se sont exprimés au prix de grands risques personnels », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général appelle à de nouveaux efforts visant à décriminaliser les relations homosexuelles et à lutter contre la stigmatisation et la dangereuse discrimination qui persistent en Ouganda », a-t-il ajouté. « Le Secrétaire général réitère que tout le monde a le droit de jouir des mêmes droits fondamentaux et de vivre une vie digne, sans discrimination, comme l'affirment la Charte des Nations Unies, la Déclaration universelle des droits de l'homme, la Constitution ougandaise et la récente résolution de la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples » concernant les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres.

Le Directeur exécutif du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/Sida (ONUSIDA), Michel Sidibé, s'est aussi félicité de cette décision judiciaire. « C'est un grand jour pour la justice sociale », a-t-il dit.

Selon la presse, la Cour constitutionnelle ougandaise a annulé une loi durcissant la répression de l'homosexualité qui avait été promulguée en février par le Président Yoweri Museveni. La Cour a estimé que le quorum exigé par la Constitution lors du vote au Parlement n'avait pas été atteint.

>> UN Secretary-General Ban Ki-moon applauded Uganda’s constitutional court Friday after it quashed anti-gay legislation, describing the decision as a “step forward” and a “victory for the rule of law.”

But Ban stressed that more should be done in Uganda to decriminalize same-sex relationships and fight discrimination against lesbians, gays and transgender persons.

The top court nullified legislation signed by long-serving President Yoweri Museveni that made homosexuality a crime punishable by life in prison, citing a lack of quorum of lawmakers for its adoption.

Ban paid tribute to “all those who contributed to this step forward, particularly the human rights defenders in Uganda who spoke out, at times incurring great personal risk,” a statement from his spokesman said.

Homophobia is widespread in Uganda, where American-style evangelical Christianity is on the rise.

Gay men and women face frequent harassment and threats of violence.

SOURCE Centre d'actualités de l'ONU