@orange retire ses publicités du tabloïd ougandais "Red Pepper" qui mène la chasse anti-gay

@orange retire ses publicités du tabloïd ougandais "Red Pepper" qui mène la chasse anti-gay

L'organisation internationale "allout" a réussi un bel exploit en incitant l'entreprise française Orange, anciennement France Télécom, à soustraire ses investissements publicitaires du tabloïd "The Red Pepper" qui avait publié dans sa "UNE" il y a quelques jours, un «top 200» des gays du pays, avec portraits à l'appui, ce qui évidemment correspond à une chasse aux homos.

>> 7 March 2014: Victory! Orange is pulling their ads from Red Pepper, the notorious tabloid known for targeting and outing LGBT Ugandans.

L'association pour l'égalité All Out avait appelé les autorités ougandaises et «les gouvernements du monde entier, les multinationales et les groupes religieux» à prendre une position forte pour dénoncer l'escalade de haine et de l'homophobie dans le pays. Il est fort probable que sans cette pétition, la compagnie de télécommunications n'aurait jamais réagi.

Orange vient donc de se prononcer dans un communiqué en expliquant qu'elle cessait ses investissements : "Nous souhaitons vous informer qu'Orange a cessé son contrat avec Red Pepper le 06 mars 2014."

Les observateurs craignaient que l'édition en question n’encourage harcèlement et violences déjà répandus dans le pays où l’homophobie est alimentée par les puissantes Églises évangéliques.
«La chasse aux sorcières médiatique est de retour», avait twitté Jacqueline Kasha, célèbre militante de la cause homosexuelle en Ouganda, dont le nom avait été publié en octobre 2010 dans un autre tabloïd local – Rolling Stone – au côté de ceux de 100 prétendus homosexuel(le)s, sous le titre «Pendez-les!».

Jacqueline Kasha avait fait condamner le journal au côté notamment de David Kato, figure de la cause homosexuelle en Ouganda, lui aussi cité et assassiné quelques mois plus tard.

Fin 2013, Red Pepper avait également publié des photos montrant un retraité britannique, Bernard Randall, ayant des relations homosexuelles, images privées tirées de son ordinateur volé, entraînant l’inculpation de l’intéressé pour «trafic d’images obscènes». Finalement acquitté mi-janvier, M. Randall a été expulsé d’Ouganda, accusé de corrompre les mœurs de la jeunesse.

Comme quoi, les pétitions, ça marche. Si bien évidemment, le mouvement est suivi et partagé par tous. Sans solidarité, nous n'avancerons jamais.

N'hésitez pas à signer et partager pour que d'autres s'investissent et nous rejoignent : https://www.allout.org/fr/actions/uganda-corps

Let's get other advertisers to follow in Orange's footsteps - sign now : https://www.allout.org/en/actions/uganda-corps

Terrence Katchadourian