Loi discriminatoire en Caroline du Nord : la contestation des entreprises et personnalités ne faiblit pas !

Loi discriminatoire en Caroline du Nord : la contestation des entreprises et personnalités ne faiblit pas !

Près d'un mois après la promulgation en Caroline du Nord de la « House Bill 2 », loi discriminatoire envers les LGBT et qui interdit notamment aux personnes transgenres d'utiliser les toilettes publiques de leur choix, les initiatives pour contester le texte se multiplient.

Ainsi, après Bruce Springsteen ou Ringo Starr, qui ont annulé leurs concerts, le Cirque du Soleil vient d'annoncer à son tour renoncer à ses représentations prévues entre avril et juillet à Greensboro, Charlotte et Raleigh, pour protester contre la loi. La célèbre entreprise canadienne de divertissement explique dans son communiqué croire « en la diversité et en l'égalité pour tous les individus », et s'oppose fermement à toute forme de discrimination. Elle rejoint ainsi les rangs, avec Apple, Bank of America, les groupes Marriott et Starbucks, ou encore Facebook, qui ont par ailleurs adressé au gouverneur Pat McCrory, une lettre ouverte pour l'exhorter à faire marche arrière

Face à la mobilisation croissante, le républicain avait bien indiqué en début de semaine la restriction par décret du champ d'application du texte : la loi reste valide dans les écoles ou les bâtiments administratifs, mais « le secteur privé est libre d'appliquer ses propres règles concernant les toilettes, les vestiaires et/ou les salles de douches ».

La réforme a curieusement été annoncée quelques heures seulement après que la Deutsche Bank, premier groupe bancaire allemand, ait indiqué « geler la création prévue de 250 emplois » dans l'état pour dénoncer la loi. Les gouverneurs de New York et du Connecticut, ainsi que la maire de Salt Lake City, ont également interdit à tout leur personnel administratif de se rendre en Caroline du Nord, sauf pour traiter des dossiers « essentiels ».

D'après un décompte du Los Angeles Times, des lois similaires seraient « en projet » dans huit autres régions et seuls 18 États permettent légalement aux personnes trans d'utiliser les toilettes de leur choix.

2 Comments

  1. […] Face à la fronde, qui a déjà mené à plusieurs boycotts et annulations de concerts, le gouverneur républicain, Pat McCrory, avait fait marche arrière mi-avril, restreignant le périmètre du texte à l’espace public et excluant le secteur privé. Mais ces modifications ont été jugées insuffisantes. Et le 4 mai, le ministère lui a adressé un ultimatum, l'intimant à révoquer sa décision ou d'en assumer les risques. Mais l'élu a choisi de contrer le gouvernement en l’attaquant lundi, plaidant que la position du département était « sans fondement » et « disproportionnée ». « Je prends cette initiative pour m'assurer que la Caroline du Nord continue à recevoir des fonds fédéraux dans l'attente d'une décision judiciaire, » a-t-il ajouté. Il accuse l’administration Obama de vouloir réécrire les lois civiques pour protéger les transgenres en « contournant le Congrès » : « Ce n’est pas un enjeu de la Caroline du Nord, c’est maintenant un enjeu national ». […]

Comments are closed.