« Lennie et Pearl » : Une histoire d'amour de 50 ans pour combattre l'inégalité du mariage (VIDEOS)

« Lennie et Pearl » : Une histoire d'amour de 50 ans pour combattre l'inégalité du mariage (VIDEOS)

>> Lesbian Couple Together 50 Years : « We're With Her »

Pearl Berlin et Lennie Gerber, 92 ans et 80 ans, se sont rencontrées en 1964 autour d'un brunch organisé par un ami commun. Si le coup de foudre ne semble pas radical, en quelques mois l'amour va s'enraciner pour fleurir. Et après avoir obtenu sa Maîtrise à l'Université de Californie du Sud, une institution privée de Los Angeles, Lennie va répondre au destin en acceptant un poste à l'Université Wayne State, à Detroit, dans le Michigan, où Pearl enseigne déjà.

Elles emménagent ensemble en 1966, avant de se lancer à la découverte du Massachusetts, puis de s'installer définitivement à Greensboro, en Caroline du Nord.

Elles s'y marieront 47 ans plus tard, en juin 2013, avant de renouveler leurs vœux trois mois plus tard dans le Maine, les unions entre personnes de même sexe n'étant pas alors reconnues dans leur État de résidence. Le couple entamera d'ailleurs une procédure, qu'elles gagneront l'année suivante. Et en juin 2015, la Cour suprême américaine légalise finalement le mariage pour tous, partout aux États-Unis.

Des avancées toutefois menacées par la présidentielle américaine, s'inquiètent Lennie et Pearl dans une nouvelle campagne vidéo réalisée par HRC et l'association Equality North Carolina.

Elles ont célébré cette année « 50 ans d'amour » et comptent bien perpétuer la ferveur : « Nous sommes des âmes sœurs, on s'aime et se le dit tous les jours ! »

Alors, contre Donald Trump qui a promis, s'il est élu, « de nommer des juges ultra-conservateurs pour renverser la décision de la Haute Cour en faveur de l'égalité », elles appellent à voter pour la démocrate Hillary Clinton. Elle a mainte fois réaffirmé ses engagements pour les droits des LGBT+ et « contre toutes les formes de discrimination, partout où elles se manifesteront ».

« Pearl a été plusieurs fois hospitalisée ces dernières années. Et sans ces quelques avantages conférés par la loi pour nous protéger, on pourrait même me refuser un droit de visite », insiste Lennie, en soulignant l'importance du scrutin.

« Nous avons combattu pour en acquérir le droit, alors faites entendre vos voix. Elles sont toutes importantes et parfois, ça se joue à peu de chose », ajoutent les deux femmes, en concluant dans un émouvant baiser.

Rappelons qu'en mars dernier, le gouverneur républicain de la Caroline du Nord, Pat McCrory, a promulgué un texte controversé, baptisé HB2, qui prive les personnes trans du droit d'utiliser les toilettes publiques de leur choix, en interdisant également aux municipalités d’adopter des arrêtés ou règlements antidiscrimination, et à tout citoyen de l’Etat d’intenter un procès pour violation des droits humains sur son lieu de travail.

Devant les menaces de boycott et mobilisation pour dénoncer la réforme, il a fini par en restreindre son champ d'application aux écoles ou bâtiments administratifs, « le secteur privé étant libre d'appliquer ses propres règles concernant les toilettes, les vestiaires et/ou les salles de douches », a-t-il indiqué ensuite dans un communiqué, avant de se lancer dans un Bras de fer avec Washington.

Terrence Katchadourian
stophomophobie.org

>> A lesbian couple who recently celebrated their 50th anniversary are featured in a new campaign video for Hillary Clinton: « They're with her ».

Pearl Berlin, 92, and Lennie Gerber, 80, met in 1964 after being invited to a brunch in Detroit set up by a mutual friend. Their decades-long romance wasn’t love at first sight, but the two women, both Jewish and raised in Brooklyn, recognized kindred spirits.

Love blossomed over the next two years. After finishing her Master’s program at the University of Southern California, Gerber got a job working at Wayne State University, the Michigan college where Berlin taught political science. After moving in together in 1966, the two would later move to Massachusetts and then North Carolina, where Berlin was offered a job at the University of North Carolina Greensboro.

« We are in love and we tell each other that every day, » says Gerber in a 70-second spot for the Clinton campaign.

Although Massachusetts was the first state to legalize same-sex marriage, their new home, North Carolina, was slower to evolve. Forty-seven years after falling for one another, Berlin and Gerber finally tied the knot in Greensboro — exchanging gold bands with June 2, 1966 engraved on them, the date of their anniversary.

Three months later, the couple repeated the gesture in Maine — because their union wasn’t recognized back in North Carolina. They challenged the state’s marriage ban as one of the lead plaintiffs on a lawsuit to overturn it.

In 2014, Berlin and Gerber finally won.

« When we got married, I wanted us to do it in our own community, » Gerber says, gushing. « Fast forward to the day when we became legal in North Carolina. It's just amazing. I can't believe it. We are so lucky. »

Berlin adds that their neighbors and friends have been « wonderful. »

Given the couple’s long road to having their love recognized, Gerber further claims that the 2016 race is a critical one. « We have a lot to worry about in terms of this election, » she says.

Gerber is right. If elected, Republican nominee Donald Trump has promised to appoint justices to the Supreme Court who would overturn the Supreme Court’s 2015 ruling on marriage equality, thus nullifying their 2013 union. Given that Berlin has been hospitalized three times in recent years due to a number of falls, keeping those rights — which include being able to visit each other in the emergency room — is critical.

The couple stressed the importance of getting out and making your voice heard on election day.

« Every single vote counts, » Gerber says. « You can’t say, ‘Well, my vote doesn’t count, because it does! Sometimes elections are very close. You have to go out and get your friends registered, you get registered, and go to the polls and vote. »

But when it comes to who the couple plans to vote for, Berlin says that it’s a no-brainer: They’re casting their ballots for Hillary Clinton.

« Who am I voting for? » Berlin inquires. « Why would you even ask? »