Le pape François juge « injustes » les lois qui criminalisent l’homosexualité dans le monde

Le pape François juge « injustes » les lois qui criminalisent l’homosexualité dans le monde

Dans un entretien à l’Associated Press (AP) ce mercredi 25 janvier, le pape François a qualifié d’« injustes » les lois qui pénalisent l’homosexualité, estimant qu’« être homosexuel n’est pas un crime, mais un péché », selon la doctrine de l’Eglise, au même titre d’ailleurs que « le fait de manquer de charité envers quelqu’un ».

Rappelons qu’au moins 67 pays ou juridictions criminalisent encore l’homosexualité dans le monde. Et l’Eglise doit participer à l’abrogation de telles réglementations, a également insisté le pape, citant le catéchisme de l’Eglise, selon lequel les personnes homosexuelles y sont les bienvenues et ne doivent pas être marginalisées ou discriminées.

Il a aussi regretté que certains prêtres soutiennent de telles lois, les appelant de ses vœux à un « processus de conversion » pour qu’ils accordent une dignité égale à chacune et à chacun.