La NBA retire le All Star Game 2017 à la ville de Charlotte en raison de sa législation anti-LGBT

La NBA retire le All Star Game 2017 à la ville de Charlotte en raison de sa législation anti-LGBT

Le All Star Game 2017 ne se déroulera finalement pas comme prévu à Charlotte le 19 février prochain, malgré un investissement de plusieurs dizaines de millions de dollars. La National Basketball Association a en effet choisi de retirer ce jeudi l’événement à la plus grande ville de Caroline du Nord, en raison de la promulgation en mars dernier d'une loi discriminatoire qui impose notamment aux personnes trans d’aller dans les toilettes publiques correspondant au genre indiqué sur leurs certificats de naissance. Le texte limite également les gouvernements locaux dans leurs initiatives pour renforcer la protection des LGBT.

Intolérable pour le commissaire général de la Ligue US, Adam Silver, qui avait déjà prévenu les législateurs de l’état quant à la possibilité de cette sanction. Il a mis ses menaces à exécution :

« La NBA et les Charlotte Hornets ont travaillé avec diligence pour favoriser un dialogue constructif et essayer d'apporter des changements positifs dès le mois de mars et l’adoption de la "House Bill 2". Nous avons été guidés dans ces discussions par les valeurs fondamentales  de notre Ligue. Celles-ci comprennent non seulement la diversité, l'inclusion, l'équité et le respect des autres, mais aussi la volonté d'écouter et d'examiner les points de vue opposés. Les festivités devant se dérouler pendant la semaine du All Star Game sont destinées à être une célébration mondiale du basket-ball, de notre Ligue, des valeurs que nous défendons, et de réunir tous les membres de la communauté NBA. Même si nous reconnaissons que la NBA ne peut pas choisir les lois dans chaque ville, état, pays dans lesquels nous faisons affaire, nous ne pensons pas que nous pouvons réussir à organiser nos festivités du All-Star à Charlotte avec le climat créé par HB2 », assure le Commissioner, sans préciser la ville qui sera chargée de suppléer Charlotte. Mais la NBA ne devrait avoir que l’embarras du choix.

La ville de la Nouvelle-Orléans, qui a déjà accueilli le All Star Game en 2008 et 2014, tiendrait la corde. ESPN croit néanmoins savoir que Chicago et New York/Brooklyn font aussi partie des options à l’étude. A noter que Charlotte pourrait de nouveau hériter de l’organisation du All Star Game, mais en 2019, comme l’a précisé M. Silver, si la question HB2 était réglée d’ici là...

La NBA confirme ainsi son avance sur ses consœurs de la NFL, de la NHL et de la MLB, autant en matière de lutte contre l'homophobie que sur d'autres thématiques sociales, rappelle le site Sports.fr. Elle était montée au créneau pour soutenir Jason Collins, le premier sportif américain en activité à faire son coming-out en 2013 et avait sanctionné sévèrement les insultes à caractère homophobe entendues sur ses parquets par la suite.

Depuis le début de son mandat, Adam Silver a également orchestré d'autres manœuvres, comme l'éviction du propriétaire des Los Angeles Clippers Donald Sterling après des propos nauséabonds sur les Afro-Américains et celle moins médiatisée de son homologue des Atlanta Hawks Bruce Levenson, dont la publication de certains mails avait révélé l'intention de rendre la présence de la communauté noire moins dominante à la Philips Arena...

1 Comment

Comments are closed.