Homoparentalité:L'adoption par des homosexuels va à l'encontre des Droits de l'Enfant, selon les évêques

L’adoption par des couples homosexuels va à l’encontre des Droits de l’Enfant, a estimé jeudi la Conférence des Evêques de France (CEF), dans un argumentaire destiné à ouvrir un débat sur le projet de loi.

« La Convention des Droits de l’enfant de l’ONU stipule expressément qu’un enfant (..) a le droit de connaître ses parents et d’être élevé par eux », selon ce document publié par le Conseil famille et société de la CEF et soulignant que le législateur ne doit pas s’opposer à ce droit.

« Ce qui sera le cas s’il accède aux demandes de parenté des personnes homosexuelles que ce soit par le biais de l’adoption ou de la procréation médicalement assistée », a déclaré le Conseil.

Selon la Conférence des Evêques de France, le mariage homosexuel irait à l’encontre de l’esprit de la loi instituant le mariage, qui « a pour fonction sociale d’encadrer la transmission de la vie ».

Autoriser le mariage homosexuel serait considérer la question de la procréation naturelle « comme un détail négligeable », précise ce document qui ajoute que cette vision du mariage « n’est pas celle du droit français ».

« Le discours en faveur de l’ouverture du mariage aux personnes du même sexe part d’une vision tronquée de la loi », ajoute ce texte, appelant à l’ouverture d’un débat public.