Homoparentalité : la princesse de Norvège nourrice de jumeaux d'un couple gay nés de mère porteuse

La princesse Mette-Marit de Norvège a séjourné à New Delhi en octobre pour s’occuper de jumeaux nés en Inde d’une mère porteuse en attendant l’arrivée de leurs parents adoptifs norvégiens, un couple d’hommes, a annoncé le Palais lundi.

Alors que la seule question du mariage de couples du même sexe
fait débat en France ou aux Etats-Unis, Mette-Marit s’est rendue à New Delhi sur ses propres deniers pour prendre soin des deux nourrissons, le temps que leurs futurs parents, deux hommes amis du couple princier, règlent un problème de visa.

Pendant son séjour à la clinique où se trouvaient les nouveaux-nés, la princesse, âgée de 39 ans, est restée incognito. Le personnel médical pensait avoir affaire à une nourrice, ont rapporté les médias norvégiens.

La princesse d’origine roturière, autrefois mère célibataire jusqu’à son mariage avec le prince héritier Haakon en 2001, a affirmé ne pas vouloir s’immiscer dans la question des mères porteuses, une pratique illégale en Norvège.

« Parfois dans la vie, on se retrouve dans une situation difficile où il y a peu, voire pas de bonne solution. C’est dans de telles situations qu’il convient de faire des choix difficiles même si cela a un prix », a dit sur le site internet du Palais la princesse Mette-Marit, souvent louée – et critiquée – pour son ouverture à la modernité.

« Un important débat a lieu dans la société sur la question des enfants nés de mère porteuse. A mes yeux, cela ne se voulait pas une contribution au débat. Pour moi, il s’agissait simplement d’aider deux nouveaux-nés qui étaient seuls au monde puisque je pouvais le faire », a-t-elle dit.

Si la pratique est illégale dans la pourtant très libérale Norvège, l’ex-chef de la police norvégienne, Oeystein Maeland, a lui-même adopté avec son compagnon un enfant né de mère porteuse aux Etats-Unis.