-->

Grande semaine de la PMA pour Toutes : On ne lâche rien !

Grande semaine de la PMA pour Toutes : On ne lâche rien !

"Si le gouvernement avait ouvert la PMA dès le début, on n'en serait pas arrivé là, avec des procédures juridiques qui causent beaucoup de tracas aux familles", soulignait en avril dernier Doan Luu, porte-parole de l'Association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL), contacté par francetv info.

En effet, promesse de campagne de François Hollande et annoncée à plusieurs reprises par Najat Vallaud-Belkacem, ainsi que par d'autres ministres pour le printemps 2013, la procréation médicalement assistée reste néanmoins toujours réservée en France aux couples hétérosexuels qui rencontrent des problèmes pour concevoir un enfant. Il y aurait ainsi de "bons" et des "mauvais" couples mariés ?

Quelle est la position de la ministre de la Justice

Jusqu'au vote de la loi par l'Assemblée ouvrant le mariage et l'adoption pour les couples de même sexe, la garde des Sceaux évitait soigneusement de sortir du périmètre dessiné par Matignon, affirmant que "tous les pays qui ont ouvert le mariage et l'adoption aux couples de même sexe et qui ont ouvert la PMA l'ont fait dans deux textes différents".
Au soir du vote, le 12 février  2013, sur le plateau du JT de France 2, Christiane Taubira, libérée, avait déclaré à David Pujadas que la PMA voulue par les couples de lesbiennes était une "demande légitime" et que "le gouvernement aura le souci de traiter le sujet de la façon la plus complète, la plus juste et la plus efficace possible".

Le mois suivant, Madame Taubira soulignait encore à Libération : "Je pense profondément que la revendication d'accéder à la PMA pour un couple de femme est légitime. C'est un sujet lourd, qui génère des tas de questions auxquelles il faut répondre. Et pour moi, il était essentiel de ne pas permettre que nous prenions le risque d'une censure du Conseil Constitutionnel".
C'est à 1mn23 dans la vidéo :

Sentiment d'inachevé donc, après la loi "Mariage Pour Tous", comme le confie également dans "Teleobs" Marie Labory, présentatrice du Journal d'Arte et seule journaliste ouvertement homosexuelle, qui en annonçant qu'elle attendait un heureux événement, n'a pas manqué de préciser qu'elle avait eu recours à une procréation médicalement assistée à Barcelone "pour avoir des enfants" :
"Il est dommage que la PMA soit aujourd’hui réservée à des privilégiées comme moi... Il faut pouvoir financer le voyage, l’insémination, se libérer aux dates clés de l’ovulation... J’ai eu de la chance, ça a marché du premier coup".

Alors, pour éviter que "la PMA peine à revenir à la une de l’actualité", le Collectif "PMAPourToutes" initie à partir du 19 octobre prochain, "une grande semaine de la PMA", pour nous permettre à tous... parents, grands-parents, allié-e-s ou femme seule, de témoigner, créer et partager du contenu pro-PMA, sur un site tout spécialement mis en place pour l'occasion.

Vous partagez sur vos blogs, pages ou profils vos "contributions", et vous n'oubliez pas de nous les envoyer, si vous le souhaitez, pour que nous puissions les diffuser. Et/ou les publier directement sur PMAPourToutes.org, sur facebook, ou les envoyer par mail à pma@pmapourtoutes.org, pour que vos témoignages ne se "perdent" pas.

Responsabilisons nos politiques et faisons taire les moyenâgeux qui continuent de jouer les pieds de grue devant le ministère de la justice. Si l'on ne se manifeste pas... le bilan restera mitigé ! On ne peut s’empêcher d’être qui l’on est, alors ne lâchons rien : jamais, jamais, jamais !

Vous avez envie de monter dans le train ?

1 Comment

Comments are closed.