Relais d'infos

Californie Thérapies contre l’homosexualité bientôt interdites en Californie

Le Sénat de Californie a adopté un projet de loi visant à interdire les traitements présentés comme remède à l'homosexualité.

Le vote, mercredi par 23 voix contre 13, est une victoire pour les associations défendant les droits des homosexuels. Ces traitements, soulignent-elles, n'ont aucun sens, l'homosexualité n'étant pas une maladie, et exposent en outre à des effets indésirables (dépression, pharmacodépendance).

Le projet de loi va à présent être examiné par l'assemblée de Californie, où les démocrates, majoritaires comme au Sénat, devraient l'approuver, avant promulgation par le gouverneur, Jerry Brown. La Californie deviendrait alors le premier Etat des Etats-Unis à se doter d'une telle législation.

lire la suite

Maroc Manifestations hostiles contre l’écrivain homosexuel Abdallah Taïa à El-Jadida

Le 18 mai dernier, alors qu’était organisée à la Faculté des Lettres d’El Jadida une journée d’étude autour des textes de l’écrivain marocain de langue française Abdallah Taïa, une manifestation de jeunes islamistes a pris corps puis déferlé dans les couloirs de la Faculté.

À l’origine du grief des manifestants, l’homosexualité de l’écrivain qu'il avait rendue publique en 2009 en publiant une lettre ouverte intitulée « l’homosexualité expliquée à ma mère » dans le magazine Telquel.

Tout en subtilité, les manifestants brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « L’université est pour les étudiants et non pour les homosexuels », « c’est une honte de voir l’université ainsi en train de mourir », « Comment peut-il prêcher la liberté, la noblesse et la droiture alors qu’il est lui-même sujet à une déviance sexuelle des plus basses et des plus ignobles ? », Nous devons défendre notre identité, nos enfants et notre religion ».

lire la suite

Royaume-Uni «Gay» et «lesbienne», des mots indignes d’une reine?

En 60 ans de règne, Elizabeth II n'a jamais fait le moindre geste en direction de ses sujets homosexuels. «Son silence est un signal d'exclusion et d'absence de respect», juge le militant LGBT Peter Tatchell.

A l'occasion du jubilé de diamant d'Elizabeth II, le vétéran de l'activisme LGBT Peter Tatchell a fait entendre un couac au milieu du concert d'hommages et de louanges adressés à la souveraine. Dans les pages du «Guardian», il rappelle que «Pas une fois en 60 ans, elle n'a reconnu l'existence de la communauté LGBT ou de membres gay au sein de sa propre famille.» Pourtant, note-t-il, elle a fait beaucoup contre le racisme et l'intolérance; mais pas un geste, pas une parole pour les minorités sexuelles. Elle a visité des milliers d'organisations caritatives, mais pas une seule qui travaille avec les jeunes LGBT en détresse. Elle a affirmé sa solidarité lors de drames nationaux, mais pas en 1999, lorsqu'un attentat avait fait 3 morts et 70 blessés dans un pub gay de Soho, à Londres. Enfin, elle a soigneusement évité de s'exprimer sur les projets gouvernementaux quand ils concernaient les communautés LGBT.

lire la suite

Droits des homosexuels Tunis a rejeté 2 recommandations du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU

Droits des homosexuels
Tunis a rejeté 2 recommandations du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU

La Tunisie a rejeté deux recommandations du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU sur la dépénalisation de la diffamation et de l'homosexualité, a indiqué vendredi le ministre tunisien des Droits de l'Homme Samir Dilou, qui s'est rendu fin mai à Genève devant le Conseil.

lire la suite

Prostitution Le syndicat du travail sexuel veut être reçu à Matignon comme les autres

Prostitution
Le syndicat du travail sexuel veut être reçu à Matignon comme les autres

Le syndicat du travail sexuel (Strass), membre du Collectif, a demandé vendredi à être reçu par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, comme les autres syndicats traditionnels, lors des Assises de la prostitution, organisées à Paris par le Collectif Droit et prostitution.

lire la suite

Une histoire des homos suisses

Une histoire des homos suisses

En 1942 entrait en vigueur la dépénalisation partielle de l'homosexualité. Quoi donc qu'est-ce comment? Vraie avancée ou hypocrisie? Un peu des deux mon Capitaine.

«A quoi bon poursuivre les invertis? C'est un vrai bonheur pour la société que ces malheureux psychopathes se contentent de leurs rapports mutuels, dont le résultat est absolument stérile et ne nuit en rien à notre descendance.» Auguste Forel, 1906. Un type sympa, ce Forel. Limite progressiste, pour l'époque. C'est avec cette citation que les historiens Thierry Delessert et Michaël Voegtli préfacent leur ouvrage «Homosexualités masculines en Suisse, De l'invisibilité aux mobilisations», sorti dernièrement aux Presses polytechniques et universitaires romandes. Outre l'histoire des associations, ce petit livre orange et fort bien documenté décrit, entre autres, les débats qui ont accouché de la dépénalisation partielle ainsi que le processus de catégorisation des homosexuels par toute une série d'experts, juristes et psychiatres. Dont Forel, donc. Auguste-Henri de son prénom, Vaudois de son état, entomologiste et psychiatre suisse au tournant des 19e et 20e siècles.

lire la suite

Etats-Unis Une cour d’appel juge la loi sur le mariage inconstitutionnelle car discriminatoire

Une cour d'appel fédérale de Boston, dans le Massachusetts, a estimé jeudi que la loi sur le mariage aux Etats-Unis, qui stipule depuis 1996 qu'il s'agit de l'union d'une femme et d'un homme, était inconstitutionnelle car discriminatoire.

Trois juges de cette cour d'appel ont à l'unanimité confirmé une décision de première instance qui avait estimé que la loi, appelée "Doma" ("Defense of Mariage Act") violait les principes d'égalité inscrits dans la Constitution, car elle n'accordait pas, au niveau fédéral, les mêmes droits aux couples mariés de même sexe (déclaration d'impôts commune, succession...).

lire la suite