LIÈGE : Dans l'affaire "Ihsane Jarfi", les parties civiles insistent sur la circonstance d’homophobie

Les avocats insistent sur le caractère prémédité de l’homicide volontaire, ainsi que sur la circonstance aggravante d’homophobie qui constitue le mobile des auteurs de cette agression.