-->

Selon James David Manning, pasteur de Harlem, Barack Obama a libéré les démons homosexuels

Selon James David Manning, pasteur de Harlem, Barack Obama a libéré les démons homosexuels

>> 'Stone the Gays' Pastor Has Some More Crazy Ideas : A Harlem pastor believes President Obama released 'homo demons,' and that's just the beginning

"Jésus aurait fait ceci... Jésus aurait fait cela..." et, parmi les idées toujours très révolutionnaires des grands "illuminés" : la lapidation des homos. C'est la "pieuse" solution toujours tendance.
Pourtant, si l'on se base concrètement sur les écrits, encore une fois, Jésus n'aurait rien fait du tout dans le genre. Mais, pour James David Manning, 67 ans, pasteur de l'Église "missionnaire mondiale" ATLAH de Harlem, (déjà rien que l'intitulé suffit à comprendre le personnage et ses ambitions), le fils du "créateur" aurait condamné les LGBT. Il l'a même fait écrire en grand devant l'entrée de son église.

Candidat à la course du plus "VILAIN", le pasteur affirme également que "Barack Obama a libéré les démons de l'homosexualité..."
James David Manning en est persuadé, c'est un complot. Et c'est de cette profonde conviction que découle la force de son combat contre les droits des LGBT : "Lors de son deuxième discours d'investiture, le président américain a ouvert la porte des enfers."

"À mon avis, c'est précisément pendant cette intervention que l'esprit démoniaque a surgit. Parce que l'homosexualité est un esprit démoniaque, tout comme le cannibalisme et les dérives du genre. Même la pédophilie est un esprit démoniaque. Ce sont ces manifestations de faiblesse qui sont dans notre univers, habitent les gens et les poussent à agir d'une manière ou de l'autre. Et Obama, les a libérés".

Mais le pasteur n'est pas démuni de merveilleuses raisons pour justifier l'épuration des homos. Et parmi les plus folles :

- "Comme dans le film 'Jungle Fever' de Spike Lee. Les homos... blancs vont prendre l'homme de la femme noire".
Tiens, c'est vrai qu'on l'avait un peu oublié celle-là. L'homosexualité est contagieuse. Et les maris sont trop faibles pour y résister.

- "Les homosexuels sont les plus intolérantes de toutes les personnes que j'ai pu rencontrer. Encore pire que les membres du Ku Klux Klan."
Pire que le Ku Klux Klan ? C'est le monde à l'envers ?

- "L'homo blanc a infiltré la communauté, il vit maintenant parmi nous. Beaucoup d'entre eux ont emménagé ici. Ils ont rapporté avec eux leurs restaurants, une partie de leur mode de vie. Ils ont apporté leur café Starbucks... et comme beaucoup d'autres, ils convoitent l'homme noir".

- "Quiconque encourage la promotion de ce mode de vie, et tente d'en faire un événement national et international pour inciter à la haine et à la discorde, mérite de se faire rempiler à coups de pavés jusqu'à l'âge de pierre. Ce serait la réponse la plus appropriée. Une lapidation pour un retour direct en enfer." Tout un programme.

- "Dans l'Église catholique, l'essence démoniaque de l'homosexualité est imminente, toute puissante, mais aussi dégradante. Les homos aspirent à l'innocence des jeunes garçons et s'en nourrissent. De l'homosexualité à la pédophilie, il n'y a qu'un souffle. Ce même esprit sévit également New York. A la télévision. Dans les films... ils sont partout, dans le sport. Il y a Jason Collins et Michael Sam, et un tas d'autres personnages encore. Ils ne sont peut-être pas catholiques, ni prêtres, mais ce sont les mêmes."

Pour rappel, l'église de James David Manning faisait déjà la une il y a quelques jours, lorsque Jennifer Louise Lopez, une lesbienne s'était présentée devant l'entrée, revendiquant justement son homosexualité, pour réclamer sa lapidation.
L'homme qui l'avait accueillie, quelque peu surpris, lui a d'abord répondu qu'il n'avait pas de pierre sur place, avant de l'inviter à repasser le lendemain...

Depuis la disparition du très peu regretté Fred Phelps, fondateur de l’Église Baptiste et homophobe de Westboro, c'est donc la course à la provocation crétine qui fera le plus de buzz pour prétendre à la succession de la famille religieuse la plus haineuse. Déjà la semaine dernière, Pat Robertson, télévangéliste américain, s'était prononcé sur le propos en expliquant lors de son émission "The 700 Club", que Jésus n'aurait pas non plus préparé de gâteau pour les couples homos. Il évoquait cette autre sordide histoire survenue dans l'Arizona : Un pâtissier avait refusé de servir un couple gay qui souhaitait commander leur gâteau de mariage, une pièce montée pour célébrer leurs noces.

"JE pense que... JE sais que... si vous aviez lu plus attentivement la Bible, vous auriez constaté à quel point les personnes LGBT sont les oppresseurs de tous ceux qui respectent nos préceptes et défendent des points de vue religieux. C'est le diable qui se dissimule derrière l'acceptation de l'homosexualité et de l'avortement parce que les deux, nient la reproduction de l'espèce humaine."

Pauvre Jésus, il doit se morfondre dans son linceul.

Terrence Katchadourian
@stop_homophobie

>> The pastor of the Harlem church who believes "Jesus would stone homos" isn't holding back.

In a new interview with Vocativ's Luke Malone, James David Manning, the 67-year-old pastor of the ATLAH World Missionary Church, borders on self-parody in his ridicule and condemnation of LGBT people.

Now that Fred Phelps of the notorious Westboro Baptist Church is out the picture, Manning shows condemnatory use of religion remains alive.

He says his interest in battling LGBT rights stems from his belief that President Barack Obama released "homo demons" during his “second illegal inaugural address.”

“In my estimation, that was an official release of the demonic spirit,” he said. “Because homosexuality is a demonic spirit, such as cannibalism or other kinds — even pedophilia is a demonic spirit — and it’s these wicked manifestations that are in our universe that inhabit people and cause them to act in one way or the other. And he released them.”

Five more crazy insights from Manning:

“Just like in the Jungle Fever movie by Spike Lee. ... The white homos are going to take the black woman’s man.”

“Homosexuals are the most intolerant of all people I’ve met. I’ve encountered Ku Klux Klan members that are more tolerant.”

“The white homo who now lives in the community — and there are a lot of them that moved up here — they brought their restaurants with them, they brought some of their lifestyle, they brought their Starbucks coffee with them … and like anybody else they prey on black men, they convert black men.”

“Anyone who promotes that as a lifestyle and tries to make it a national and international event and create warfare upon everybody else, then the appropriate response would be to stone them back to the Stone Age, or stone them back to hell.”

“In the Catholic Church, the homosexual spirit is imminent, it is powerful, but it is also degrading. It seeks out the innocence of young boys and preys upon them where it moves from homosexuality to pedophilia. That same spirit runs around here in New York City. It’s on television. They’re in movies, they’re in sports — there’s Jason Collins and Michael Sam and a bunch of other people as well. They’re just not Catholic and they’re not priests, but it’s the same identical thing.”

Vocativ notes that concerned New Yorkers have established Harlem Against Violence & Homophobia, a group that raises money for New York’s homeless and at-risk LGBT youth, and that they are accepting donations.